« C’est son histoire » ou donner du sens à la liaison CM2-6e

J’ai la chance dans mon établissement (école-collège) d’avoir une super prof d’arts plastiques. Une super prof qui en dépit de nos difficultés à mettre en place un véritable lien de cycle 3 passe outre et nous permet d’envisager un projet de cycle.

Mes élèves ont donc pu se rendre plusieurs fois travailler avec une classe de sixième sur le projet « c’est son histoire ».

B. Nazarenko est partie de l’oeuvre de Duchamp « Fontaine » et du livre de F.Clément « magasin zinzin » pour réfléchir à la problématique suivante : Comment un objet peut-il être présenté ?

Nous avons donc ensuite donné aux élèves la consigne suivante : Vous détenez un objet extraordinaire d’apparence banal. Son histoire est tout autre. Vous nous le présenterez et chercherez à le mettre en valeur. Sans intervenir ou presque sur un objet du quotidien, vous lui inventerez une histoire, un titre afin que celui-ci sorte de l’anonymat pour devenir un objet extraordinaire.

Les élèves devaient pour cette première séance apporter un objet et travailler en binôme (un CM2 et un 6e).

Nous avons ensuite chacun repris le projet respectivement dans nos classes puis lors d’une deuxième séance les élèves ont pu présenter leur oeuvre.

Pour donner un peu de design à nos productions artistiques nous avons tapé et mis en forme les histoires avec Spark Post, pris en photo les objets extraordinaires puis créé un livre avec BookCreator.

Un super projet qui a ravi les élèves et qui a donc allié production, imagination et numérique.

Un grand bravo pour cette superbe exposition et un grand grand merci à B.Nazarenko pour cette idée.

Et voici les productions des élèves de CM2.

Publicités

Classroomscreen : un outil précieux pour la classe

Aujourd’hui, et avec un peu de retard, je vous présente un outil que j’utilise depuis seulement quelques semaines dans ma classe principalement pour gérer le temps des différentes activités de la journée.

L’outil est entièrement gratuit mais ne fonctionne qu’avec les navigateur Google Chrome et Mozilla Firefox. Il suffit de se rendre à cette adresse : www.classroomscreen.com.

Disponible en plusieurs langues, l’application se présente avec un dock en bas de page contenant différents boutons/fonctions à activer. Il est également possible de modifier le fond d’écran.

Outre les feux tricolores pour informer les élèves de l’état sonore de la classe ou autre, mes widgets préférés sont l’horloge et le minuteur. Pour réguler les activités de la classe, c’est parfait. Les élèves se laissent beaucoup moins débordés par le temps. La petite sonnerie fait immédiatement réagir mes élèves (idéal pour les ateliers ou pour la copie d’une trace écrite).

L’application minuteur peut également servir de chronomètre.

Pour la gestion du niveau sonore de la classe, il vous faudra absolument un micro externe sauf sur les tablettes où il est déjà intégré. Vous pouvez régler le niveau sonore limite toléré. Cela reste un bon indicateur pour la classe (je n’utilise pas cette fonctionnalité).

Une fenêtre de texte est entièrement paramétrable afin d’afficher des consignes ou des messages à destination de vos élèves.

Différents symboles de travail sont également disponibles. Ils sont adaptables en fonction de l’activité en cours.

Les développeurs de Classroomscreen ont également eu l’idée géniale d’intégrer un générateur de Qr Code. Il vous suffit de taper l’url visé dans la barre d’adresse et le tour est joué. Vos élèves n’ont plus qu’à venir scanner le Qr Code avec une tablette ou un smartphone.

Enfin, le site propose un widget permettant de faire rapidement un tirage au sort par prénom ou par numéro.

Enfin, un espace tableau blanc est disponible.

Régulièrement, je constate que chez certains enseignants, quand le vidéo-projecteur ou le TBI ne sont pas utilisés, les élèves ont la chance de pouvoir admirer les différents fonds d’écran proposés par Microsoft Windows.

Pourquoi, dorénavant, ne pas utiliser Classroomscreen pour gérer votre classe ? J’attends vos retours avec impatience.

À la découverte de TOPLA [une nouvelle application d’activités manuelles]

 

J’ai été contacté il y a quelques mois par une équipe de jeunes développeurs pour tester une nouvelle application exclusivement réservée aux appareils iOS (iPhone et iPad). Le concept : une banque d’activités manuelles en autonomie pour des élèves de cycle 3 (même si le descriptif indique que les activités sont conçues pour des enfants âgés de 4 à 10 ans). Cette application sort un peu de l’ordinaire car elle ne propose pas d’activité numérique. On a pour habitude de retrouver ce genre de ressources au format papier.

 

Voici le descriptif officiel :

Topla permet à vos enfants d’apprendre et d’explorer le monde à leur manière : en créant de leurs propres mains et en s’amusant ! Et si la meilleure façon d’apprendre était par le jeu ? Apprendre sans s’en rendre compte, apprendre en faisant des activités créatives, apprendre avec Topla !

La première app éducative qui permet de passer un moment intelligent et amusant au delà des écrans !

Avec l’application Topla pour les 4-10 ans, trouvez parmi des centaines de jeux et projets créatifs l’activité qui permettra à votre enfant de découvrir d’une autre façon ce qu’il voit à l’école.

Parce que chacun a sa façon d’apprendre, Topla permet à vos enfants d’apprendre de la meilleure manière possible.

Comment fonctionne cette application ?

– Sélectionnez un univers à explorer : Les Formes, les Nombres, les Éléments, la vie et de nombreux autres !

– Trouvez l’activité que vous souhaitez réaliser, seul ou à plusieurs.

– Vous verrez, au cours de l’activité, les notions fondamentales deviendront évidentes et beaucoup plus faciles !

– Bravo, vous avez fini l’activité ; vous accédez désormais à de nouvelles activités et de nouveaux univers se sont débloqués.

C’est prouvé !

Apprendre par la pratique, c’est plus ludique… et surtout : ça marche ! En effet, on dit que l’on retient 90% de ce que l’on fait contre seulement 10% de ce que l’on lit. Mettez la main à la pâte!

Notre fierté à nous !

Plus de 15000 parents font partie de la communauté Topla et ont déjà réalisé des activités conçues par nos experts de l’enfance.

Topla, c’est aussi de nombreux partenariats et une reconnaissance de la part du Ministère de l’Éducation.

 À vos marques, prêts, créez !

Une élève qui a terminé une acivité

Pour commencer, parlons de choses qui fâchent: la version gratuite ne contient que trop peu d’activités.. Il vous faudra ensuite passer par un abonnement mensuel (4,99€) ou annuel (34,99€). Heureusement, il est possible d’utiliser un compte sur plusieurs iPad ! Nous sommes sauvés !

Plusieurs domaines sont déjà disponibles, d’autres arriveront plus tard. Je suis tout de même curieux de voir ce que les développeurs vont proposer comme activités en lien avec l’histoire et la géographie.

 

Je n’ai pu seulement faire tester que quelques activités à mes élèves mais j’ai également parcouru l’ensemble de l’application. La première remarque qui me vient à l’esprit est qu’il sera nécessaire d’avoir une grosse quantité de matériel pour pouvoir réaliser la plupart des défis. Surtout pour les thèmes de sciences.

 

Par manque de matériel justement, j’ai donc fait réaliser à mes élèves des activités de pliage en lien avec les quadrilatères et les triangles. Pour cela, il ne suffisait que d’être pourvu de feuilles et de colle.

 

 

Travaillant en atelier, mes élèves étaient en autonomie (ma classe est disposée en 6 îlots de 5 élèves). Et je peux vous dire qu’ils ont adoré. Pour eux, c’est s’amuser; pour moi, c’est faire de la géométrie sans s’en rendre compte..

 

La plupart des activités se terminent pas un petit test de connaissances (2/3 questions).

 Ces activités manuelles sont dans l’ensemble bien faites et peuvent aider à la mise en place en classe d’ateliers de manipulation.

 Je vous invite à la tester par vous même avec vos élèves ou avec vos enfants – TOPLA by Topla

Un bouton virtuel multifonctions [Fonctions d’accessibilité d’iOS]

Bonjour à tous, troisième vidéo de ma série consacrée aux différentes fonctions d’accessibilité d’iOS. Aujourd’hui, une astuce bien pratique appelée « AssistiveTouch » qui permet d’afficher un bouton virtuel multifonctions sur l’écran.

Premier retour sur les parcours d’entrainement #ceintures [trimestre 1]

Petit retour sur les parcours que j’ai mis en place cette année dans ma classe. C’est une part importante dans l’organisation de la classe qui est basée sur la pédagogie différenciée et l’évaluation par ceintures de compétences.

J’avais déjà fait un article début septembre pour vous présenter le fonctionnement des parcours. Je vous invite à la parcourir avant de lire la suite : mes parcours pour les ceintures.

Je suis très satisfait de ce fonctionnement qui m’a tout de même demandé beaucoup de préparation en amont. Les élèves les plus autonome guident maintenant ceux qui ont le plus de difficultés pour s’y retrouver. Cela me permet vraiment de me concentrer sur le travail individualisé de chacun et d’être beaucoup plus disponible.

Quand un élève choisit de passer l’essai 2 ou 3 d’une compétence qu’il n’a pas validée, il le note dans son plan de travail puis va chercher seul le parcours correspondant sur OneNote. Il a parfois quelques difficultés à identifier le parcours correspondant à la compétence (je pense qu’il me manque un grand affichage classe — work in progress) mais grâce au tutorat cela va de mieux en mieux.

De toute manière, quand je présente ce mode de fonctionnement, je dis souvent que la classe commence à tourner toute seule à partir de janvier.

Un grain de sable se glisse parfois dans le mécanisme huilé des parcours quand par exemple les élèves perdent leur essai 1 ou 2 à corriger par manque d’organisation. Mais aussi quand des petits malins essaient de passer outre les nouveaux exercices d’entrainement et la correction en allant voir un élève d’autonomie 4 qui à le droit d’imprimer des essais.. Mais dans l’ensemble tous les élèves se sentent concernés et adorent travailler en autonomie sans le maître derrière leur dos..

Je suis vraiment ravi de ce système d’organisation même si à l’avenir il faudrait que les exercices d’entrainement supplémentaires soient autocorrectifs ou en ligne (ce sera mon chantier des prochaines vacances d’été, mais cela devrait être rapide).

Et pourvu que ça continue..

Un grand merci pour cette grande année 2017

En cette fin d’année 2017, juste un petit mot pour vous remercier pour cette année. Le blog (à son petit niveau) n’a jamais généré autant de trafic. Le nombre de vues a doublé par rapport à l’année dernière (de 75 000 à 160 000 vues). C’est incroyable !!!!

J’essaie depuis 3/4 ans de vous partager des réflexions sur le numérique dans l’éducation, des ressources pour le cycle 3 et des retours sur des logiciels ou applications. Et le retour que vous m’avez donné sur cette année 2017 est au delà de mes espérances.

D’autant plus que depuis le mois de septembre, les publications sur le blog sont moins régulières..

La page Facebook du blog atteint les 1500 abonnés et la chaine Youtube les 800 abonnés.

Merci, vous me poussez à continuer. Merci, merci et merci.

Je vous souhaite une merveilleuse année 2018.

Edouard.

Zoomer sur une partie de l’écran [Fonctions d’accessibilité d’iOS]

Hey bonjour à tous, aujourd’hui la deuxième vidéo d’une série sur les fonctions d’accessibilité d’iOS.

On continue avec une autre fonction bien pratique : zoomer sur une partie de l’écran.

Lire le contenu de l’écran [Fonctions d’accessibilité d’iOS]

Bonjour à tous, première vidéo d’une série sur les fonctions d’accessibilité d’iOS.

On commence avec une fonction bien pratique : le lecture du contenu de l’écran.

Les proverbes mystères

Les escape games sont à la mode en ce moment, c’est donc devenu tout naturellement une source de motivation supplémentaire pour nos élèves.

En attendant de vous partager mes quelques productions (je suis en attente de cadenas..), voici des petits jeux s’inspirant des missions que l’on peut retrouver lors d’un escape game.

Je les appelle les proverbes mystères. Ils traitent pour l’instant de calculs posés. Si vous les utilisez en classe, n’hésitez pas à m’en faire un retour, surtout en ce qui concerne la difficulté.

Sur le thème de la multiplication

Le proverbe mystère – multiplication

Le proverbe mystère – multiplication – fiche élève

Sur le thème de la division

Le proverbe mystère – division

Le proverbe mystère – division – fiche élève

A bientôt

Le Cousteau: mise en place d’une monnaie intérieure

Même si l’évaluation par ceintures de compétences décuple la motivation de mes élèves, il y en a toujours sur qui l’effet escompté ne fonctionne pas. Je cherchais alors un moyen de motiver ces derniers.

Étant adepte de la pédagogie institutionnelle, j’ai décidé de me pencher sur la mise en place d’une monnaie intérieure. Alors, voici le Cousteau.

Après de longs moments à me documenter sur le sujet, et surtout à dévorer le retour d’expérience de Bruce Demaugé-Bost de @classedebruce (voir bibliographie en fin d’article), il était temps de se lancer.

En conseil de classe, nous avons choisi d’appeler notre monnaie « le Cousteau » et nous avons réalisé un tableau qui recense les moyens d’obtenir des Cousteau (mot invariable).

Chaque semaine, les élèves reçoivent leur bulletin de salaire (format A5). Cette première version sera certainement amenée à évoluer au fil des semaines..

Avec ce court billet (qui peut amener au débat et aux trolls), je souhaite juste vous présenter ce que je mets en place dans ma classe et je vous partage quelques liens qui m’ont permis de me lancer et de concevoir la monnaie intérieure de la classe.

Bibliographie

La monnaie comme instrument éducatif

De la mise en place d’une monnaie intérieure

La pédagogie institutionnelle et l’argent : dérive ou coopération

La monnaie intérieure