N°5 – OneNote, le classeur numérique [Les indispensables]

Me revoilà pour vous parler des sites ressources, applications ou logiciels indispensables à utiliser pour introduire le numérique dans vos classes ou même dans votre travail de tous les jours.

On parle aujourd’hui de OneNote, le logiciel de Microsoft multiplateforme et gratuit (nécessaire malgré tout d’avoir ou de créer un compte).

Alors, que peut-on faire avec ce carnet de notes ? Et ben à peu près tout. Personnellement, je l’utilise de deux manières:

La première comme carnet de préparation de classe, j’y organise et stocke tous mes documents, préparations, cahier journal, ressources, progressions, séquences, séances, etc.. C’est ce que je donne à l’inspectrice et c’est tout ce que j’emporte en classe.

La deuxième comme cahier numérique à destination de mes élèves, on y met toutes les leçons, les cartes mentales, les parcours de ceintures, des capsules de révisions, des documents ressources pour les dictées, les poésies, etc..

Ce sont des captures d’écran de l’application mais il existe une version en ligne qui fonctionne très bien également. On peut partager le classeur tout entier ou seulement des parties.

Je partage en version non modifiable pour les familles.

Il est également possible d’imaginer plein d’autres utilisations de ce couteau suisses numérique. Par exemple, un cahier par élève en version modifiable afin de leur permettre d’avoir chacun un espace de travail. On peut y insérer de nombreux formats et on peut annoter, dessiner, modifier directement sur les pages du cahier.

Je n’entre pas plus dans les détails car on pourrait en parler des heures tant les possibilités sont nombreuses.

Bref, un nouvel indispensable.

Publicités

iMindMap Kids – App idéale pour vos élèves

En ce mercredi de veille de rentrée, je vous présente une application iOS de cartes mentales idéale pour vos iPad de classe.

Elle a la grande qualité d’être gratuite et de rassembler tout ce que l’on peut demander à ce genre d’application: ajout de photos, dessins, partage, export, bibliothèque.. et j’en passe.

Pout télécharger l’application c’est ici – iMindMap Kids

Un grand merci à @lalaaimesaclasse

Je vous laisse avec cette courte présentation vidéo.

Les ceintures de calcul mental: Matheros [CONCOURS]

Depuis quelques jours, j’ai la possibilité de tester en avant première le nouveau projet de Lorin Walter (orphysmonecole). Il s’agit de ceintures de compétences en calcul mental.

À travers différents jeux et exercices, l’élève va s’exercer puis tenter d’obtenir des ceintures. Il est possible de paramétrer vous même les couleurs et le contenu.

En parallèle, chaque élève fera progresser son super-héros. Cet outil est directement intégré au petit bureau de Monecole.

Voici la présentation officielle suivie d’un petit concours.

Matheros.fr est le nouvel outil de Monecole qui permet aux élèves de progresser en calcul mental selon le principe des ceintures de compétences : apprendre, s’entraîner, jouer et valider toutes les compétences en calcul mental au CP, CE1, CE2, CM1, CM2.

Une offre d’essai d’un mois vous permet de tester le principe dans votre classe avant de s’abonner si cela vous plait. Mieux que des mots, voici une courte vidéo de présentation :

* * *

Des abonnements gratuits pour la rentrée ?

Tentez de gagner des abonnements gratuits à Matheros en quelques clics.

Ce concours est très simple, des comptes gratuits sont à gagner pour votre classe et toute votre école. Attention, fin du concours le dimanche 9 septembre 2018 à 21h.

Voici en résumé la marche à suivre :

1 – Pour participer à ce Concours, publiez simplement un commentaire en indiquant une adresse email valide (n’est pas affichée publiquement, mais permet de vous contacter en cas de réussite).
Chaque participant ne peut publier qu’un seul commentaire par blog.

2 – Vous devez posséder un compte d’essai sur la plateforme Matheros.fr si ce n’est pas encore fait : http://matheros.fr/inscription/

3 – Parlez-en à vos collègues et patientez jusqu’au tirage au sort du 9 septembre 2018.

Bonne chance à tous !

Félicitations à « Isac » qui remporte le concours Matheros !! Merci de me contacter et de me transmettre le mail que tu as utilisé pour te créer un compte. Merci et encore bravo.

N°4 – Les fondamentaux de Canopé [Les indispensables]

La rentrée se rapproche et on tient le rythme avec un nouvel indispensable que vous devez probablement tous/toutes déjà connaître : Les fondamentaux du réseau Canopé.

Ce sont plus de 300 petites vidéos explicatives cycle 2 et 3 traitant du Français, des Maths, des Sciences, de l’EMC et de la Musique.

Quelques vidéos sont également disponibles (mais pas toutes, seulement une petite centaine) sur la chaine Youtube de réseau Canopé.

Un petit exemple:

Vous retrouverez le reste des vidéos directement sur le site. Cerise sur le gâteau, avec votre adresse académique, vous pouvez vous inscrire et télécharger les vidéos qui vous intéressent.

Aussi, pour chaque notion traitée, une fiche pédagogique est proposée à destination des enseignants afin de leur donner des pistes d’exploitation en classe.

Une aide précieuse est également apportée aux parents qui sont aussi concernés par les fondamentaux. Il leur est proposé également de télécharger une petite fiche d’accompagnement.

 

Exemple pour la division à deux chiffres

N’hésitez donc pas à aller vous inscrire et à parcourir la grande richesse de ces nombreuses vidéos.

Pour s’en servir, je vous conseille de les intégrer à vos traces écrites pour permettre aux enfants le soir à la maison de revoir les notions vues. Mais aussi en classe, dans des parcours de révisions par exemple, ou même comme mise en route (en fonctionnement par pédagogie inversée ?!).

Bref un indispensable en puissance.

N°3 – monecole.fr [Les indispensables]

On profite de ces derniers jours de vacances pour continuer la série des indispensables. Et pour ce N°3, encore une plateforme créée par Lorin Walter d’Orphysmonecole. Il s’agit de monecole.fr.

Avant, chaque année je donnais une petite fiche récapitulative à mes élèves et aux parents avec les adresses (et Qr Codes) des différents réseaux et sites utilisés. Le compte Twitter de la classe, la chaine Youtube, le OneNote, le Rallye Lecture, etc.. Beaucoup d’url à connaitre et à enregistrer, sans parler des identifiants et des mots de passe. Cela ne me plaisait guère.

C’est à ce moment là que mon ami Gilles m’a parlé de ce site que je connaissais de nom mais que je n’avais pas vraiment pris le temps de regarder en détail.

Avec ce billet, je me permets de le remercier une nouvelle fois.

Voici ce que voient mes élèves quand ils se connectent.

En haut de l’écran, des applications. Il suffit de cliquer dessus pour accéder directement aux ressources. Quel gain de temps et d’organisation.

En bas de l’écran des « widgets » (à vous de les choisir). Beaucoup d’autres sont en préparation et devrait être disponibles prochainement.

Vous pouvez également vous faire un écran sur le même principe mais pour vous même avec toutes vos ressources de prof.

Tout est paramétrable. Vous pouvez choisir de masquer des applications, vous personnalisez les couleurs, les logos, bref, pas de limite.

Pour ce connecter les élèves ont juste à entrer le code classe et le mot de passe associé puis sélectionner leur prénom dans le menu déroulant. On finalise avec un code à 3 chiffres (le même que pour rallye-lecture) et hop.

Bien sûr, il vous est proposé d’y ajouter les ressources créées par Lorin. C’est à dire, rallye-lecture, multix, b2i, etc..

Encore un indispensable dont je ne peux me passer afin de regrouper toutes les ressources et outils de la classe.

Maintenant, c’est à vous de jouer.

 

Klassroom : le cahier de liaison numérique

En Janvier dernier, après m’être longtemps renseigné sur deux applications (Klassroom et ClassDojo pour ne pas les citer) qui me faisaient de l’oeil, j’ai décidé de sauter le pas avec l’une d’elle.

J’ai donc réuni les parents d’élèves de ma classe pour leur présenter Klassroom, une nouvelle façon dans l’air du temps d’échanger, de communiquer et pouvoir enfin remplacer ce sacro-saint cahier de liaison.

Au moment où j’écris ces lignes, 15 familles ont créé leur compte (sur 30). C’est un chiffre intéressant mais peu satisfaisant. J’ai mon idée sur le pourquoi du comment et je le développerai en fin de billet.

Présentation

Klassroom est une application pour smartphone mais est aussi disponible sous forme de webapp. Avec la version web, le service est gratuit alors que via l’application cela coute 1,99€/mois pour les parents.

L’application permet à l’enseignant de poster des messages à destination des parents. Des messages qui peuvent contenir du son, des photos, des vidéos, des fichiers, etc.. On peut d’ailleurs envisager d’utiliser Klassroom comme blog de classe.

Les parents peuvent réagir à chaque message via des commentaires ou des smileys. L’enseignant peut même leur demander de le signer numériquement. Personnellement je trouve que cette fonction a peu d’interêt puisque pour chaque post on sait déjà quels sont les parents qui l’ont vu.

Enfin, l’enseignant peut échanger en direct avec un parent en particulier.

Pour les parents justement, c’est la version « demande » qui est appréciée. Ils peuvent solliciter l’enseignant pour une question, une absence, une demande de rendez-vous voire même une demande de soin spécial. Cela est vraiment très complet. Le mail de la classe distribué au début de l’année ne sert dorénavant plus à grand chose.

Comment je m’en sers

J’utilise l’application pour poster des photos de la vie de la classe à destination des parents. Je poste également des messages communs pour les informer des dernières nouvelles mais aussi les avertir qu’ils trouveront dans le sac de leurs enfants des papiers ou autres à remplir et à me rapporter.

Je les informe des dates importantes avec la fonction « nouvel événement ». L’ajout d’une vue calendrier serait d’ailleurs le top.

Enfin, je m’en sers également pour faire des demandes de rendez-vous ou rapporter un événement précis à un ou plusieurs parents en particulier.

Ce que j’en pense

Moi qui ait horreur du papier et qui part tous les matins à l’école avec mon seul iPad dans le sac suis ravi d’utiliser l’application. C’est simple et très facile d’utilisation. J’imagine très bien l’intérêt également de Klassroom pour un voyage scolaire (je testerai cela l’année prochaine).

Le gain de temps est incroyable. Quelle économie de ne plus avoir à photocopier en 30 exemplaires les mots à transmettre. Quel bonheur de ne plus avoir à massicoter des piles et des piles de feuilles..

Il est à noter également qu’avec Klassroom, les élèves ne peuvent plus oublier intentionnellement de montrer leur cahier de liaison à leurs parents. Et ça aussi, ça nous fait gagner du temps.

Bien sur, pour que tout cela fonctionne, nous sommes dépendant des parents. Il faut qu’ils veuillent bien jouer le jeu.

Les parents

Comme dit plus haut, je n’ai que 15 familles sur 30 qui ont rejoint Klassroom. Alors pour quelles raisons ? A l’heure du smartphone et de l’ultra connectivité, pourquoi ?

  • Le manque de temps et de suivi des familles. On a tous des élèves qui rapportent toutes les semaines des cahiers ou plans de travail non signés.
  • L’attachement aux papiers ?! Ou plutôt l’idée que le numérique n’a pas sa place à l’école.
  • Les parents qui ne savent même pas que nous utilisons cette application pour communiquer.
  • Enfin les parents qui veulent garder une certaine distance vis à vis de l’école..

Et maintenant ?

Cette année, dans ma classe, chaque élève a un cahier de liaison pour les échanges avec les familles et une pochette cartonnée pour les feuilles d’infos ou les feuilles qui attendent une réponse écrite des familles.

Du coup pour l’année prochaine, nous seront obligés de continuer avec une pochette cartonnée accompagné de Klassroom. Il faudra donc « imposer » aux parents de rejoindre l’application. Cela sera un vrai défi mais j’y crois, la plupart des parents d’élèves de l’établissement sont très ouverts et nous font confiance.

Pour conclure

Ce cahier de liaison numérique n’est pas parfait (il s’en rapproche beaucoup) mais il change le rapport enseignant-famille et facilite les échanges au quotidien.

Bref, un indispensable.

N°2 – Exercices en ligne [Les indispensables]

Aujourd’hui, une petite sélection des sites indispensables d’exercices en ligne pour faire travailler et réviser nos élèves.

Je remercie tous les enseignants « twittos » qui ont répondu à ma demande et qui m’ont permis de réaliser cet article.

On commence avec ORTHOLUD qui est un site d’exercices de Français très complet qui fait le tour des programmes de l’école primaire et même plus.

On continue avec LEARNINGAPPS.ORG. Le site le plus complet qui balaie un grand nombre de notion de la maternelle à la formation professionnelle. Une vraie mine d’or.

Une autre mine d’or, mais exclusivement dédiée aux mathématiques, il s’agit du MATHOU MATHEUX. Proposé par l’académie de Rennes, le site permet aux élèves du CP à la seconde de réviser les principales notions de mathématiques vues tout au long de la scolarité. Indispensable.

On poursuit avec un site qui permet de travailler différentes notions d’une manière un peu plus ludique de la maternelle au collège (des jeux pour la plupart). Je parle bien évidemment de LOGICIELEDUCATIF.FR.

Pour terminer, un site un peu moins connu mais tout aussi complet TABLEAU NOIR. Les domaines sont variés et on retrouve des nombreuses leçons en plus des exercices en ligne.

Cette sélection des sites qui proposent des exercices en ligne est purement subjective bien qu’elle me soit en partie dictée par des collègues utilisant régulièrement ces ressources avec leurs élèves.

En tout les cas, à l’heure du numérique, ces sites sont indispensables.

PS : Attention, certains sites utilisant encore « flash » nécessite d’utiliser un autre navigateur que Safari sur les tablettes iOS (iPad) comme Puffin par exemple.

N°1 – Rallye-lecture.fr [Les indispensables]

Premier billet d’une petite série consacrée aux « indispensables ». Je souhaite vous faire connaître si ce n’est pas déjà le cas les sites incontournables pour les élèves à utiliser en classe.

On commence avec un site que finalement peu d’enseignants connaissent : rallye-lecture.fr

Je vous imagine déjà devant votre écran crier au scandale mais oui, je vous le confirme, peu d’enseignants connaissent ce formidable outil. (Il y a deux semaines encore, une enseignante en formation me disait qu’elle était actuellement entrain de lire une trentaine de livres et de réaliser des questionnaires pour fabriquer elle même son rallye). C’est louable et je reconnais l’avoir aussi déjà fait, il y a quelques années.

La page d’accueil une fois connecté

Enfin, pour 11€ environ l’année, vous pouvez créer votre propre rallye-lecture sur le site soit en y ajoutant vos propres questionnaires, soit en sélectionnant les questionnaires existants. Vous avez le choix parmi 12 000 questionnaires. Assez pour construire un rallye-lecture à partir des livres de votre bibliothèque de classe.

Ensuite, les élèves peuvent s’y connecter en autonomie et répondre aux questions.

Voici comment se présente un questionnaire

Il vous faudra auparavant entrer vos élèves (vous pouvez même faire des groupes avec des rallyes de différents niveaux).

Un identifiant et un mot de passe pour la classe + un code à 3 chiffres pour l’élève et le tour est joué.

Du coté de l’enseignant, on peut voir la progression des élèves et leurs différentes lectures.

Les résultats en détail

Et pour donner un peu de piment au rallye, on peut paramétrer les points rapportés par les élèves lors de leurs lectures. Ce n’est pas le but, nous sommes bien d’accord, mais cela permet à certain de se dépasser.

Ainsi, il y a 3 podiums qui s’affichent: le principal (nombre de points), celui d’endurance (nombre de livres lus), et le prix d’excellence (meilleure moyenne) qui est celui qui m’intéresse le plus.

Les podiums

Nous sommes d’accord, ces derniers sont anecdotiques mais stimulent tout de même les élèves. Surtout que sur le site, il est possible d’acheter quelques badges et stickers comme récompenses.

C’est clairement un site indispensable pour organiser simplement un rallye-lecture en introduisant une touche de numérique dans sa classe. C’est rapide à mettre en place et le prix pour une année est dérisoire. Je vous invite grandement à essayer si cela n’est pas encore fait.

Et je vous dis à très vite pour un deuxième indispensable.

« C’est son histoire » ou donner du sens à la liaison CM2-6e

J’ai la chance dans mon établissement (école-collège) d’avoir une super prof d’arts plastiques. Une super prof qui en dépit de nos difficultés à mettre en place un véritable lien de cycle 3 passe outre et nous permet d’envisager un projet de cycle.

Mes élèves ont donc pu se rendre plusieurs fois travailler avec une classe de sixième sur le projet « c’est son histoire ».

B. Nazarenko est partie de l’oeuvre de Duchamp « Fontaine » et du livre de F.Clément « magasin zinzin » pour réfléchir à la problématique suivante : Comment un objet peut-il être présenté ?

Nous avons donc ensuite donné aux élèves la consigne suivante : Vous détenez un objet extraordinaire d’apparence banal. Son histoire est tout autre. Vous nous le présenterez et chercherez à le mettre en valeur. Sans intervenir ou presque sur un objet du quotidien, vous lui inventerez une histoire, un titre afin que celui-ci sorte de l’anonymat pour devenir un objet extraordinaire.

Les élèves devaient pour cette première séance apporter un objet et travailler en binôme (un CM2 et un 6e).

Nous avons ensuite chacun repris le projet respectivement dans nos classes puis lors d’une deuxième séance les élèves ont pu présenter leur oeuvre.

Pour donner un peu de design à nos productions artistiques nous avons tapé et mis en forme les histoires avec Spark Post, pris en photo les objets extraordinaires puis créé un livre avec BookCreator.

Un super projet qui a ravi les élèves et qui a donc allié production, imagination et numérique.

Un grand bravo pour cette superbe exposition et un grand grand merci à B.Nazarenko pour cette idée.

Et voici les productions des élèves de CM2.

Classroomscreen : un outil précieux pour la classe

Aujourd’hui, et avec un peu de retard, je vous présente un outil que j’utilise depuis seulement quelques semaines dans ma classe principalement pour gérer le temps des différentes activités de la journée.

L’outil est entièrement gratuit mais ne fonctionne qu’avec les navigateur Google Chrome et Mozilla Firefox. Il suffit de se rendre à cette adresse : www.classroomscreen.com.

Disponible en plusieurs langues, l’application se présente avec un dock en bas de page contenant différents boutons/fonctions à activer. Il est également possible de modifier le fond d’écran.

Outre les feux tricolores pour informer les élèves de l’état sonore de la classe ou autre, mes widgets préférés sont l’horloge et le minuteur. Pour réguler les activités de la classe, c’est parfait. Les élèves se laissent beaucoup moins débordés par le temps. La petite sonnerie fait immédiatement réagir mes élèves (idéal pour les ateliers ou pour la copie d’une trace écrite).

L’application minuteur peut également servir de chronomètre.

Pour la gestion du niveau sonore de la classe, il vous faudra absolument un micro externe sauf sur les tablettes où il est déjà intégré. Vous pouvez régler le niveau sonore limite toléré. Cela reste un bon indicateur pour la classe (je n’utilise pas cette fonctionnalité).

Une fenêtre de texte est entièrement paramétrable afin d’afficher des consignes ou des messages à destination de vos élèves.

Différents symboles de travail sont également disponibles. Ils sont adaptables en fonction de l’activité en cours.

Les développeurs de Classroomscreen ont également eu l’idée géniale d’intégrer un générateur de Qr Code. Il vous suffit de taper l’url visé dans la barre d’adresse et le tour est joué. Vos élèves n’ont plus qu’à venir scanner le Qr Code avec une tablette ou un smartphone.

Enfin, le site propose un widget permettant de faire rapidement un tirage au sort par prénom ou par numéro.

Enfin, un espace tableau blanc est disponible.

Régulièrement, je constate que chez certains enseignants, quand le vidéo-projecteur ou le TBI ne sont pas utilisés, les élèves ont la chance de pouvoir admirer les différents fonds d’écran proposés par Microsoft Windows.

Pourquoi, dorénavant, ne pas utiliser Classroomscreen pour gérer votre classe ? J’attends vos retours avec impatience.