Un exemple d’utilisation des iPad en ateliers

Aujourd’hui encore, je vous fais entrer dans ma classe. Cette fois-ci, on y découvre mes élèves en action durant les ateliers du mardi matin.

Quelques usages sont présentés, si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter.

 

@Quotitweet – un projet entre twittclasses qui se démarque des autres !!!

Aujourd’hui, je vous fais découvrir une initiative d’échanges entre plusieurs classes possédant un compte Twitter, les twittclasses. Vous connaissez déjà tous la @TwictéeOfficiel ou encore le projet @Tw_oulipo, mais peut-être pas encore @QuotiTweet. Il s’agit d’un projet porté par Xavier Racine, Amélie Canton-Kowalski et Julien Crémoux.

Le projet a été formalisé à la rentrée 2018 avec la création d’un compte Twitter suite à son entrée dans le collectif #TADAF (Twittclasses, Activités et Dispositifs Associés Francophones), mais il existe depuis plusieurs années à l’initiative de Xavier Racine. Il mobilisait déjà quelques classes (une dizaine) dont celles d’Amélie et Julien qui ont rejoint l’aventure afin de faire grandir le projet et attirer de nouvelles classes.

L’objectif est, comme leur compte Twitter l’indique, de favoriser les échanges à travers de situations de communications réelles, entre les twittclasses sur une année, avec la possibilité de participer ponctuellement.

Un programme a donc été réalisé en début d’année afin d’informer toutes les classes participantes (et les autres) sur les thèmes qui seront abordés cette année :


3 thèmes par période pour un total de 10 sur l’année entière (certains thèmes reviennent plusieurs fois dans l’année). Le projet a réussi cette année à rassembler plus de 30 classes sur 3 continents différents (seulement 9 classes l’an passé). Certaines étant des classes basées aux Etats-Unis, le projet est même allé plus loin en permettant des échanges bilingues français-anglais avec la balise #QuotiLingua.

Les classes sont regroupées en binômes qui changent régulièrement afin de ne pas échanger avec les mêmes classes tout au long de l’année.

Voici, par exemple, en détail le programme de la période 4 avec des propositions de tweets.


Le projet #Quotitweet peut être un bon moyen de se lancer sur Twitter avec vos élèves, sans pression, et de découvrir avec sa classe les rouages de ce réseau social. Avec pour objectifs de décupler la motivation et de s’ouvrir sur les autres et le monde.

Personnellement, étant sur plusieurs projets, je n’ai pas encore eu le temps d’y faire participer ma classe mais je trouve que c’est un projet qui permet de revenir aux sources de Twitter et de ses objectifs quand on décide de créer une twittclasse. Car j’ai parfois l’impression que l’on s’est beaucoup détaché de ce pour quoi on l’utilisait et que par conséquent les rapports entre classes ne deviennent plus naturels..

C’est bien pour cela que j’ai décidé de partager ce projet. Je vous encourage à vous inscrire et vous y essayer pendant une période ou deux pour voir si vos élèves accrochent.

L’équipe QuotiTweet vous propose aussi de les rejoindre sur des actions ponctuelles comme le #JourSansE qui aura lieu le 19 mars. Alors n’hésitez pas et tentez l’aventure !

Et je compte sur vous pour revenir vers moi et me raconter votre expérience.

Je vous dis à très vite.

Astuce pour élève DYS – Office Lens de Microsoft

Aujourd’hui, je vous parle d’une application Microsoft autre que OneNote (tout arrive). Et je vous partage une astuce pour faciliter le travail de lecture d’un élève DYS. Mais je pense également que cela facilitera votre travail, et oui, qui n’a jamais retapé un texte trouvé dans un manuel pour adapter la police d’écriture, la taille ainsi que l’interligne pour un élève présentant des difficultés de déchiffrage.

Avec Office Lens, tout devient un jeu d’enfant et l’élève de cycle 3 sera capable d’effectuer la manipulation seul. Il lui faudra juste un iPad et un casque audio (pour ne pas déranger les autres élèves).

Il y a quand même un petit bémol, comme souvent quand on parle de numérique. Il vous faudra posséder ou créer un compte Microsoft (gratuit). Je vous conseille d’en créer un pour la classe entière. Vous pouvez utiliser l’adresse mail de votre choix.

L’autre limitation concernera les possesseurs d’iPad Pro de plus de 10 pouces ne possédant pas d’abonnement Microsoft 365. Mais je n’ai pas encore vu de classes équipées en iPad Pro (…).

Le défi aujourd’hui : se faire lire un texte issu d’un manuel de lecture et ensuite en modifier l’interligne. C’est parti.

Une fois l’application Office Lens ouverte, il suffit de viser la zone de texte désirée.

L’application reconnaît seule la zone de texte mais la plupart du temps un petit recadrage s’impose.

Ce dernier s’effectue simplement en posant son doigt sur les différents cercles. Puis en validant notre scan, un nouveau menu apparaît.

Plusieurs options s’offrent à nous. Celle qui me plait le plus est l’option « lecteur immersif », malheureusement, je n’arrive pas à la faire fonctionner. L’application rejette mon document en m’informant que mon image ne contient pas de texte..

C’est dommage mais ne baissons pas les bras. Je choisis d’enregistrer mon document au format Word. Et là, la magie de l’OCR ou ROC (reconnaissance optique de caractères) se met à fonctionner.

Il me suffit ensuite de « cliquer » (sic) pour ouvrir mon nouveau fichier Word. La mise en page est respectée et on retrouve même les indications de texte.

Je vérifie ensuite dans les réglages de l’iPad (général-accessibilité) que la fonction parole (énoncer) est activée. Puis je sélectionne tout le texte ou une partie, je choisis « énoncer » dans le menu et c’est parti. Sachez qu’il est possible de régler la vitesse de lecture. Tout n’est pas parfait, la voix est « robotique », les liaisons ne sont pas faites mais les mots sont correctement prononcés.

Les options d’accessibilité sur iPad sont très complètes et je trouve cela dommage que Word ne les utilise pas toutes. Dans Pages, quand Siri lit le texte, la phrase lue est soulignée et le mot lu est en surbrillance. Cela facilite beaucoup le travail de l’élève et lui permet d’associer le son à la graphie.

C’est une manipulation en plus, c’est vrai (3 cliques) mais cela apporte un vrai plus.

Vous avez maintenant votre texte en format Word. Vous pouvez le modifier comme bon vous semble avant de l’imprimer pour l’élève concerné qui en gardera une trace adaptée.

Et voilà pour l’astuce de la journée. En espérant que cela vous sera utile pour aider vos élèves DYS.

Je vous dis à bientôt.

Mon Labo d’expérimentation numérique

Depuis plusieurs années, en APC, je prends des groupes d’élèves pour leur faire découvrir la programmation ou les faire produire des ressources ou créations numériques. J’ai fait du StopMotion, des WebTV, de la programmation (Scratch, Tynker, Tickle), de la programmation de mini-drones et bien d’autres encore..

Puis en observant la création d’une « ClassLab » par Gilles Tisseraud, je me suis dit qu’empiler ces ateliers dans les différentes périodes de l’année n’était plus forcément une bonne idée. En discutant également avec mes collègues du collège qui ont organisé un atelier du midi sur la programmation et qui ont choisi de prendre des élèves de la 6e à la 3e en imaginant un tutorat. Les anciens forment les nouveaux 6e ou autres qui arrivent et ainsi de suite d’année en année.

C’est pour cela que cette année, j’ai décidé de créer un « Labo d’Expérimentation Numérique ». Bon le nom est peut-être un peu pompeux mais pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux (je suis d’ailleurs ouvert à toutes propositions).

Pour cette première année, j’ai pris 18 élèves de CM1 et CM2. Si cela est concluant, j’ouvrirai au CE2 l’année prochaine. J’envisage également de faire revenir quelques 6e l’année prochaine pour encadrer les plus jeunes. Le groupe que j’ai pris s’est engagé sur l’année entière, tous les jeudis de 13h à 13h45.

Nous avons comme matériel pour l’instant, des vieux ordinateurs, des iPad, des mini-drones, des boites Bloxels, des trépieds, un fond vert, des casques, une apple TV et bientôt une imprimante 3D.

J’ai demandé aux élèves de choisir un projet et d’aller au bout de ce dernier. Avec la possibilité de choisir un autre projet une fois le premier terminé. On estime la fin du projet par un partage en ligne sur la chaine Youtube de ma classe.

Les élèves ont donc commencé au retour des vacances de la Toussaint. Certains se sont lancés dans la création de jeu vidéo avec bloxels (qui est très facile à prendre en main). J’espère ensuite qu’ils passeront à l’étape supérieur avec Scratch ou Snap par exemple).

D’autres dans la création d’une histoire avec Tickle ou Tynker qui sont des applications de programmation par blocs très polyvalentes.

L’accompagnement était intensif lors des premières séances puis au fil des semaines, les élèves ont produit en autonomie, en coopérant avec leurs camarades. En partageant leurs découvertes, leurs expérimentations, leurs réussites, leurs échecs. J’étais là en tant que contrôleur de l’avancée des projets mais surtout en tant que personne ressource.

Un groupe de fille a décidé de se lancer dans la réalisation d’un journal télévisé avec l’aide du fond vert. Ecriture de scénario, tournage puis montage. Ce projet va leur prendre une bonne partie de l’année.

Leur projet avance. Les élèves manipulent, expérimentent, produisent avec des outils numériques qui constituent leur quotidien.

Un autre élève qui apprécie beaucoup la musique a pris plaisir à réaliser un album avec GarageBand que nous avons pu partager sur le compte SoundClound (plateforme de streaming musical où chacun peut déposer ses propres créations) de la Classe.

 

Comme Gilles qui m’a beaucoup inspiré et qui va beaucoup plus loin que ce que je propose, j’écris ce billet pour à votre tour vous pousser à vous lancer, vous montrer ce qui est possible. Vous montrer également qu’il est possible de faire confiance à nos élèves. Que les laisser explorer leur créativité est aussi le rôle de l’école. J’utilise ici le numérique mais bien évidemment que ce n’est pas le seul moyen.

En tous les cas, je suis ravi du succès de cet atelier et j’ai hâte d’observer l’ampleur et la direction qu’il va prendre au fil des ans.

Et vous, vous vous lancez quand ?

Les applications de mon iPad [fin 2018]

On se retrouve aujourd’hui pour parler productivité avec un iPad. C’est devenu au fil des ans ma machine principale pour travailler, bien plus que mon MacBookPro. D’ailleurs, cet été, je ne suis parti qu’avec mon iPad; je voulais voyager léger. Cela ne m’a pas empêché de préparer ma nouvelle année scolaire, de produire des nouveaux documents et de publier quelques articles.

Je sais qu’on a tous des habitudes sur PC, et que cela n’est pas évident d’en changer. Mais pour la plupart des usages, un iPad est bien suffisant.

Je ne vais pas vous présenter toutes les applications de mon iPad qui sont à ce jour au nombre de 239 (je vous rassure, je ne les utilise pas toutes, elles sont présentes pour des tests ou pour des présentations quand je suis en formation). Je vais vous présenter celles que j’utilise le plus souvent pour être productif et qui me permet de faire de l’iPad ma machine principale.

Ma page principale peut vous paraitre un peu désorganisée mais la plupart des applications sont bien rangées dans des dossiers. Il y a aussi quelques applications personnelles comme celles qui concernent mes finances. Je ne vous détaillerais donc pas chaque dossier, mais plutôt mon dock d’applications où sont placées celles que j’utilise le plus régulièrement.

Alors intéressons nous aux applications du dock.

Pour gérer mes mails j’utilise Gmail qui répond parfaitement à mes besoins. Je peux transférer mes rendez-vous et gérer mon calendrier directement dans l’application Google Agenda qui a ma préférence sur iPad, même si je reste un grand fan de Fantastical (que j’utilise sur iPhone).

Pour gérer mes projets et mes tâches, j’utilise l’excellent Things 3. Il devient vite indispensable tant les possibilités d’organisation sont grandes.

Pour gérer mes notes quotidienne, Evernote est mon choix depuis de nombreuses années. Idem, il est très facile de classer et retrouver toutes ses notes grâce à un système de tags judicieux. J’y stocke des idées pour la classe, des articles, mes compte-rendus de réunion et d’observation, ainsi que les contenus de mes formations. Mes articles du blog y sont également sauvegardés automatiquement via IFTTT.

Ensuite, bien évidemment OneNote que je ne vous présente plus à la vue du nombre d’articles qui lui est consacré sur le blog.

Pour produire des documents j’utilise la suite iWork d’Apple qui se compose de Pages, Keynote et Numbers.

On passe ensuite à l’application Photos, qui comme son nom l’indique permet de gérer ses photos mais pas que, elle gère aussi les vidéos et permet des retouches rapides mais complètes de toutes ses prises de vue.

Twitter pour communiquer et rester informé de l’actualité, c’est une salle des profs géante.

Pour faire des recherches sur internet, mon navigateur préféré reste Chrome, j’y ai mes habitudes et il est réglé comme je le souhaite.

Dans mon dock d’applications, j’ai également un dossier qui regroupe quelques indispensables pour mon quotidien.

Tout d’abord Notability, une application qui me permet de gérer et d’annoter des PDF mais aussi de prendre des notes à la main avec le stylet et de m’initier au sketchnote. Pour aller plus loin j’utilise l’application MyScript Nebo qui permet d’écrire du texte à la main qui est rapidement converti en texte numérique, c’est magique.

PDF Expert me permet de modifier, d’annoter les PDF très aisément. On s’en sert parfois avec mes élèves comme TBI, on l’affiche avec l’Apple TV puis on complète les documents ensemble.

Documents 5 est une alternative à Fichiers sur iOS, avec beaucoup plus de fonctionnalités. Il permet de gérer tous ses documents, que ce soit en local ou ceux présent sur vos différents Cloud (Dropbox, Google Drive, OneDrive, etc..). On peut les gérer avec le doigt avec un glisser-déposer, très intuitif.

J’utilise l’application WordPress pour gérer mes différents blogs et publier des articles, répondre aux commentaires..

Mon établissement utilise Google Education, du coup pour collaborer avec mes collègues la suite Google est indispensable. Outre Drive, on utilise beaucoup Docs (le Word de Google) et Sheets (le Excel de Google).

Enfin, l’application Livres me permet de gérer tous mes ePubs et mes PDF pour une lecture agréable.

On zoome maintenant sur quatre autres applications que j’utilise très très régulièrement. Tout d’abord Klassroom qui est adaptée depuis quelques mois au format de l’iPad, elle me permet de gérer la communication avec les parents des élèves de ma classe, je vous laisse relire mon article de présentation. Ensuite Spark Video que l’on ne présente plus également. Mes élèves l’utilisent bien plus que moi mais j’aime encore l’utiliser pour faire un petite capsule rapide pour expliquer une notion. Même si dorénavant, je préfère utiliser Keynote ou encore Explain Everything.

L’application Dictaphone native de l’iPad est très pratique, j’y enregistre toutes mes dictées et autres à destination de mes élèves.

Enfin Book Creator, que je vous ai déjà présenté sur le blog, un puissant créateur de livres numériques qui a très récemment gagné en fonctionnalités dans le petit affrontement qui l’oppose à Pages.

Pour finir, quelques applications en vrac:

Garage Band, indispensable, je m’en sers pour créer de la musique et les bandes sons de mes vidéos Youtube. Slack pour communiquer dans mes groupes de travail. IFTTT et Raccourcis pour créer des actions automatiques entre les applications et gagner du temps. Canva pour créer des infographies et des affichages. Padlet pour créer des murs de ressources. LumaFusion, Quik et iMovie pour faire des montages vidéos simplement. MirageMake ou HP Reveal pour produire des ressources en réalité augmentée. Enfin Inspiration ou MindNode pour organiser ses idées en carte mentale.

J’espère que ce rapide tour d’horizon vous fera réagir dans les commentaires. N’hésitez pas à me partager vos applications favorites pour votre productivité.

Bon dimanche.

 

N°5 – OneNote, le classeur numérique [Les indispensables]

Me revoilà pour vous parler des sites ressources, applications ou logiciels indispensables à utiliser pour introduire le numérique dans vos classes ou même dans votre travail de tous les jours.

On parle aujourd’hui de OneNote, le logiciel de Microsoft multiplateforme et gratuit (nécessaire malgré tout d’avoir ou de créer un compte).

Alors, que peut-on faire avec ce carnet de notes ? Et ben à peu près tout. Personnellement, je l’utilise de deux manières:

La première comme carnet de préparation de classe, j’y organise et stocke tous mes documents, préparations, cahier journal, ressources, progressions, séquences, séances, etc.. C’est ce que je donne à l’inspectrice et c’est tout ce que j’emporte en classe.

La deuxième comme cahier numérique à destination de mes élèves, on y met toutes les leçons, les cartes mentales, les parcours de ceintures, des capsules de révisions, des documents ressources pour les dictées, les poésies, etc..

Ce sont des captures d’écran de l’application mais il existe une version en ligne qui fonctionne très bien également. On peut partager le classeur tout entier ou seulement des parties.

Je partage en version non modifiable pour les familles.

Il est également possible d’imaginer plein d’autres utilisations de ce couteau suisses numérique. Par exemple, un cahier par élève en version modifiable afin de leur permettre d’avoir chacun un espace de travail. On peut y insérer de nombreux formats et on peut annoter, dessiner, modifier directement sur les pages du cahier.

Je n’entre pas plus dans les détails car on pourrait en parler des heures tant les possibilités sont nombreuses.

Bref, un nouvel indispensable.

iMindMap Kids – App idéale pour vos élèves

En ce mercredi de veille de rentrée, je vous présente une application iOS de cartes mentales idéale pour vos iPad de classe.

Elle a la grande qualité d’être gratuite et de rassembler tout ce que l’on peut demander à ce genre d’application: ajout de photos, dessins, partage, export, bibliothèque.. et j’en passe.

Pout télécharger l’application c’est ici – iMindMap Kids

Un grand merci à @lalaaimesaclasse

Je vous laisse avec cette courte présentation vidéo.

Les ceintures de calcul mental: Matheros [CONCOURS]

Depuis quelques jours, j’ai la possibilité de tester en avant première le nouveau projet de Lorin Walter (orphysmonecole). Il s’agit de ceintures de compétences en calcul mental.

À travers différents jeux et exercices, l’élève va s’exercer puis tenter d’obtenir des ceintures. Il est possible de paramétrer vous même les couleurs et le contenu.

En parallèle, chaque élève fera progresser son super-héros. Cet outil est directement intégré au petit bureau de Monecole.

Voici la présentation officielle suivie d’un petit concours.

Matheros.fr est le nouvel outil de Monecole qui permet aux élèves de progresser en calcul mental selon le principe des ceintures de compétences : apprendre, s’entraîner, jouer et valider toutes les compétences en calcul mental au CP, CE1, CE2, CM1, CM2.

Une offre d’essai d’un mois vous permet de tester le principe dans votre classe avant de s’abonner si cela vous plait. Mieux que des mots, voici une courte vidéo de présentation :

* * *

Des abonnements gratuits pour la rentrée ?

Tentez de gagner des abonnements gratuits à Matheros en quelques clics.

Ce concours est très simple, des comptes gratuits sont à gagner pour votre classe et toute votre école. Attention, fin du concours le dimanche 9 septembre 2018 à 21h.

Voici en résumé la marche à suivre :

1 – Pour participer à ce Concours, publiez simplement un commentaire en indiquant une adresse email valide (n’est pas affichée publiquement, mais permet de vous contacter en cas de réussite).
Chaque participant ne peut publier qu’un seul commentaire par blog.

2 – Vous devez posséder un compte d’essai sur la plateforme Matheros.fr si ce n’est pas encore fait : http://matheros.fr/inscription/

3 – Parlez-en à vos collègues et patientez jusqu’au tirage au sort du 9 septembre 2018.

Bonne chance à tous !

Félicitations à « Isac » qui remporte le concours Matheros !! Merci de me contacter et de me transmettre le mail que tu as utilisé pour te créer un compte. Merci et encore bravo.

N°4 – Les fondamentaux de Canopé [Les indispensables]

La rentrée se rapproche et on tient le rythme avec un nouvel indispensable que vous devez probablement tous/toutes déjà connaître : Les fondamentaux du réseau Canopé.

Ce sont plus de 300 petites vidéos explicatives cycle 2 et 3 traitant du Français, des Maths, des Sciences, de l’EMC et de la Musique.

Quelques vidéos sont également disponibles (mais pas toutes, seulement une petite centaine) sur la chaine Youtube de réseau Canopé.

Un petit exemple:

Vous retrouverez le reste des vidéos directement sur le site. Cerise sur le gâteau, avec votre adresse académique, vous pouvez vous inscrire et télécharger les vidéos qui vous intéressent.

Aussi, pour chaque notion traitée, une fiche pédagogique est proposée à destination des enseignants afin de leur donner des pistes d’exploitation en classe.

Une aide précieuse est également apportée aux parents qui sont aussi concernés par les fondamentaux. Il leur est proposé également de télécharger une petite fiche d’accompagnement.

 

Exemple pour la division à deux chiffres

N’hésitez donc pas à aller vous inscrire et à parcourir la grande richesse de ces nombreuses vidéos.

Pour s’en servir, je vous conseille de les intégrer à vos traces écrites pour permettre aux enfants le soir à la maison de revoir les notions vues. Mais aussi en classe, dans des parcours de révisions par exemple, ou même comme mise en route (en fonctionnement par pédagogie inversée ?!).

Bref un indispensable en puissance.

N°3 – monecole.fr [Les indispensables]

On profite de ces derniers jours de vacances pour continuer la série des indispensables. Et pour ce N°3, encore une plateforme créée par Lorin Walter d’Orphysmonecole. Il s’agit de monecole.fr.

Avant, chaque année je donnais une petite fiche récapitulative à mes élèves et aux parents avec les adresses (et Qr Codes) des différents réseaux et sites utilisés. Le compte Twitter de la classe, la chaine Youtube, le OneNote, le Rallye Lecture, etc.. Beaucoup d’url à connaitre et à enregistrer, sans parler des identifiants et des mots de passe. Cela ne me plaisait guère.

C’est à ce moment là que mon ami Gilles m’a parlé de ce site que je connaissais de nom mais que je n’avais pas vraiment pris le temps de regarder en détail.

Avec ce billet, je me permets de le remercier une nouvelle fois.

Voici ce que voient mes élèves quand ils se connectent.

En haut de l’écran, des applications. Il suffit de cliquer dessus pour accéder directement aux ressources. Quel gain de temps et d’organisation.

En bas de l’écran des « widgets » (à vous de les choisir). Beaucoup d’autres sont en préparation et devrait être disponibles prochainement.

Vous pouvez également vous faire un écran sur le même principe mais pour vous même avec toutes vos ressources de prof.

Tout est paramétrable. Vous pouvez choisir de masquer des applications, vous personnalisez les couleurs, les logos, bref, pas de limite.

Pour ce connecter les élèves ont juste à entrer le code classe et le mot de passe associé puis sélectionner leur prénom dans le menu déroulant. On finalise avec un code à 3 chiffres (le même que pour rallye-lecture) et hop.

Bien sûr, il vous est proposé d’y ajouter les ressources créées par Lorin. C’est à dire, rallye-lecture, multix, b2i, etc..

Encore un indispensable dont je ne peux me passer afin de regrouper toutes les ressources et outils de la classe.

Maintenant, c’est à vous de jouer.