@Quotitweet – un projet entre twittclasses qui se démarque des autres !!!

Aujourd’hui, je vous fais découvrir une initiative d’échanges entre plusieurs classes possédant un compte Twitter, les twittclasses. Vous connaissez déjà tous la @TwictéeOfficiel ou encore le projet @Tw_oulipo, mais peut-être pas encore @QuotiTweet. Il s’agit d’un projet porté par Xavier Racine, Amélie Canton-Kowalski et Julien Crémoux.

Le projet a été formalisé à la rentrée 2018 avec la création d’un compte Twitter suite à son entrée dans le collectif #TADAF (Twittclasses, Activités et Dispositifs Associés Francophones), mais il existe depuis plusieurs années à l’initiative de Xavier Racine. Il mobilisait déjà quelques classes (une dizaine) dont celles d’Amélie et Julien qui ont rejoint l’aventure afin de faire grandir le projet et attirer de nouvelles classes.

L’objectif est, comme leur compte Twitter l’indique, de favoriser les échanges à travers de situations de communications réelles, entre les twittclasses sur une année, avec la possibilité de participer ponctuellement.

Un programme a donc été réalisé en début d’année afin d’informer toutes les classes participantes (et les autres) sur les thèmes qui seront abordés cette année :


3 thèmes par période pour un total de 10 sur l’année entière (certains thèmes reviennent plusieurs fois dans l’année). Le projet a réussi cette année à rassembler plus de 30 classes sur 3 continents différents (seulement 9 classes l’an passé). Certaines étant des classes basées aux Etats-Unis, le projet est même allé plus loin en permettant des échanges bilingues français-anglais avec la balise #QuotiLingua.

Les classes sont regroupées en binômes qui changent régulièrement afin de ne pas échanger avec les mêmes classes tout au long de l’année.

Voici, par exemple, en détail le programme de la période 4 avec des propositions de tweets.


Le projet #Quotitweet peut être un bon moyen de se lancer sur Twitter avec vos élèves, sans pression, et de découvrir avec sa classe les rouages de ce réseau social. Avec pour objectifs de décupler la motivation et de s’ouvrir sur les autres et le monde.

Personnellement, étant sur plusieurs projets, je n’ai pas encore eu le temps d’y faire participer ma classe mais je trouve que c’est un projet qui permet de revenir aux sources de Twitter et de ses objectifs quand on décide de créer une twittclasse. Car j’ai parfois l’impression que l’on s’est beaucoup détaché de ce pour quoi on l’utilisait et que par conséquent les rapports entre classes ne deviennent plus naturels..

C’est bien pour cela que j’ai décidé de partager ce projet. Je vous encourage à vous inscrire et vous y essayer pendant une période ou deux pour voir si vos élèves accrochent.

L’équipe QuotiTweet vous propose aussi de les rejoindre sur des actions ponctuelles comme le #JourSansE qui aura lieu le 19 mars. Alors n’hésitez pas et tentez l’aventure !

Et je compte sur vous pour revenir vers moi et me raconter votre expérience.

Je vous dis à très vite.

Une twittclasse sur plusieurs années

Suivez-moi

A chaque fin d’année scolaire, au moins de juin, je prenais le temps de supprimer le compte classe pour en créer un tout nouveau tout beau au moment de la rentrée avec mes nouveaux élèves.

Les élèves choisissaient les comptes à suivre et sélectionnaient les abonnés. Cela me convenait puis je me suis rendu compte que certaines choses me gênaient.

Premièrement, je ne gardais aucune trace des tweets postés les années précédentes et deuxièment, nous partions de 0 abonné.

Souvent les twittclasses sont suivies par les parents, d’autres twittclasses mais aussi par beaucoup d’enseignants qui interagissent avec les élèves. Du coup, tous les ans les mêmes twittclasses, les mêmes enseignants voire les mêmes parents devaient se réabonner à cette nouvelle twittclasse. Il fallait alors un peu de temps à mes élèves pour trouver leur public. Public de lecteurs qui est le grand intérêt d’un compte Twitter de classe. (être lu, interactions, échanges, etc..).

Je viens d’arriver dans une nouvelle école, donc créer un nouveau compte me paraissait judicieux. J’ai choisi, dans un premier temps, de donner à ma twittclasse l’identité de LA classe. Elle s’appelait Les MS de Saint Marc sous le pseudo @MS_StMarc.

Capture d’écran 2015-09-09 à 14.05.41

J’ai décidé de la nommer Classe d’Edouard (j’utilise là mon prénom car je suis actuellement en maternelle et mes élèves m’appellent comme cela. Mais en cas de changement, elle deviendra Classe de Mr Vincent) sous le pseudo @Classe_EV. Je souhaite qu’elle soit le reflet de ce qui se passe dans MA classe, et que peu importe les années, ou les changements de niveau de classe, ce compte me suive le plus longtemps possible (jusqu’à ce que je change d’avis et que je reparte avec un nouveau compte).

Capture d’écran 2016-01-10 à 14.48.43

Vous allez me poser la question des tweets contenant des productions écrites, artistiques et orales de mes élèves. Effectivement, je n’ai qu’une autorisation des parents pour une année scolaire. Mais je souhaite bien garder trace de cette année passée en maternelle. Donc, pour les tweets de cette année, je demanderai aux parents si il est possible de conserver les gazouillis de leur enfant, sinon je les effacerais tout simplement.

Pour les prochaines années, ma demande d’autorisation portera sur une durée plus longue (3 à 5 ans par exemple). Et bien sûr, on ajustera les abonnements et les abonnés pour qu’ils soient adaptés au niveau de la classe. (imaginons un passage de Petite Section vers CM2, il faudrait changer les twittclasses suivies, etc..).

Voilà comment je souhaite travailler avec ma twittclasse sur les prochaines années, et vous ?

A lire un article de Jean-Roch Masson (pionnier des twittclasses) sur le sujet : Twitter d’une année sur l’autre.