Le Conseil d’élèves [Pédagogie institutionnelle]

Le conseil d’élèves issu de la pédagogie institutionnelle de Fernand Oury a pour missions de régler les problèmes de la classe, de féliciter des camarades pour un comportement exemplaire ou des progrès, de discuter de la vie de la classe et de faire des propositions d’amélioration par exemple..

Il peut se tenir une fois par semaine et peut durer plus ou moins de temps en fonction des sujets à aborder.

Mise en place

Lors du conseil, est présent l’ensemble des élèves de la classe. Six élèves y tiennent un rôle particulier : le gardien du temps va s’assurer que les débats de chaque sujet n’excèdent pas cinq minutes, le messager va éventuellement chercher des élèves d’autres classes concernés par les thèmes abordés lors du conseil, le président du conseil et le vice-président vont interroger les différents élèves en conflits ainsi que les témoins, le secrétaire note les échanges et décisions prises lors du conseil et enfin, le gardien des gêneurs. Le cahier de conseil mentionne d’ailleurs les prénoms de ces six élèves ainsi que leur rôle sur une période de temps déterminée.

Pour préparer ses conseils, on peut mettre en place un cahier de conseil en libre accès. Les élèves peuvent ainsi y renseigner leurs propositions et les thèmes qu’ils souhaitent aborder.

On peut même y ajouter plusieurs colonnes pour faciliter le travail du secrétaire. Par exemple, l’élève va y mettre son nom, la date et si pour le conseil, il souhaite faire une proposition, donner des félicitations, aborder un problème ou simplement poser une question.

Le Conseil est le garant du bien-être du groupe où tout peut être dit, en toute confidentialité. Aussi, si il y a un vote à faire, il peut très bien être organisé à bulletin secret.

« Cœur névralgique qui décide du fonctionnement de classe, des évolutions, des projets » Loïs

Au quotidien

Je constate parmi les réponses obtenues que sa mise en place et le rythme des conseils n’est pas toujours facile à gérer, aussi bien par les enseignants que par les élèves.

« Au début de l’année, lors de la mise en place, la place des problèmes peut peser car ça prend beaucoup de temps ! Mais, ensuite, du pur bonheur quand les élèves ont conscience que leurs idées peuvent devenir réelles ! » Céline

C’est donc un gros travail de préparation en amont avant de se lancer. Et une fois mis en place, il faut s’armer de patience pour commencer à en apprécier les bénéfices. Les premiers conseils peuvent parfois être long au début, le temps que la classe y trouve son rythme.

« Le moment préféré de la semaine pour les élèves. Ils y règlent des problèmes de la cour, font beaucoup de propositions, changent de place avec un camarade s’il est d’accord, proposent des solutions pour améliorer l’ambiance ou la vie de classe, proposent de nombreux métiers, nous en avons près de 30 ! Ils s’excusent auprès des autres s’il y a eu conflit, se félicitent pour leurs exposés etc, informent la classe des événements du week-end (par ex : brocante, spectacle de danse etc) ! » Claire

C’est un moment apprécié par les élèves car ce sont les élèves qui prennent les décisions. Ils y accordent beaucoup d’importance car leur parole est entendue et prise en compte.

Malgré tout, la peur que ce moment deviennent un règlement de compte en freine certains dans la mise en place de cette institutions.

En maternelle, avec des plus petits, c’est un peu plus difficile mais leur parole est entendue et ils apportent parfois des idées sur les projets et le quotidien de la classe.

Et vous alors, prêts à vous lancer ?

Je vous fais entrer dans ma classe

Et voici la surprise que je vous avais annoncée il y a quelques temps. Je vous fais entrer dans ma classe. Et pour ce faire, j’ai décidé d’ouvrir un nouveau chapitre sur ma chaine Youtube.

J’emporte ma caméra avec moi et je compte vous faire découvrir plusieurs aspects de ma classe : aménagement, pédagogie, astuces..

Pour ce premier épisode, je vous invite à venir changer l’aménagement du coin bibliothèque/détente..

J’espère que ce nouveau format vous plaira. N’hésitez pas à me dire si vous voulez que je vous présente quelque chose en particulier, j’ai déjà des demandes pour ma classe flexible.

Les photos dans les articles c’est bien mais je pense que les vidéos seront plus parlantes.

C’est une première pour moi, donc tout n’est pas parfait, mais je compte bien progresser au fil des futures vidéos.

Bon dimanche.

Classroomscreen : un outil précieux pour la classe

Aujourd’hui, et avec un peu de retard, je vous présente un outil que j’utilise depuis seulement quelques semaines dans ma classe principalement pour gérer le temps des différentes activités de la journée.

L’outil est entièrement gratuit mais ne fonctionne qu’avec les navigateur Google Chrome et Mozilla Firefox. Il suffit de se rendre à cette adresse : www.classroomscreen.com.

Disponible en plusieurs langues, l’application se présente avec un dock en bas de page contenant différents boutons/fonctions à activer. Il est également possible de modifier le fond d’écran.

Outre les feux tricolores pour informer les élèves de l’état sonore de la classe ou autre, mes widgets préférés sont l’horloge et le minuteur. Pour réguler les activités de la classe, c’est parfait. Les élèves se laissent beaucoup moins débordés par le temps. La petite sonnerie fait immédiatement réagir mes élèves (idéal pour les ateliers ou pour la copie d’une trace écrite).

L’application minuteur peut également servir de chronomètre.

Pour la gestion du niveau sonore de la classe, il vous faudra absolument un micro externe sauf sur les tablettes où il est déjà intégré. Vous pouvez régler le niveau sonore limite toléré. Cela reste un bon indicateur pour la classe (je n’utilise pas cette fonctionnalité).

Une fenêtre de texte est entièrement paramétrable afin d’afficher des consignes ou des messages à destination de vos élèves.

Différents symboles de travail sont également disponibles. Ils sont adaptables en fonction de l’activité en cours.

Les développeurs de Classroomscreen ont également eu l’idée géniale d’intégrer un générateur de Qr Code. Il vous suffit de taper l’url visé dans la barre d’adresse et le tour est joué. Vos élèves n’ont plus qu’à venir scanner le Qr Code avec une tablette ou un smartphone.

Enfin, le site propose un widget permettant de faire rapidement un tirage au sort par prénom ou par numéro.

Enfin, un espace tableau blanc est disponible.

Régulièrement, je constate que chez certains enseignants, quand le vidéo-projecteur ou le TBI ne sont pas utilisés, les élèves ont la chance de pouvoir admirer les différents fonds d’écran proposés par Microsoft Windows.

Pourquoi, dorénavant, ne pas utiliser Classroomscreen pour gérer votre classe ? J’attends vos retours avec impatience.

Une twittclasse sur plusieurs années

Suivez-moi

A chaque fin d’année scolaire, au moins de juin, je prenais le temps de supprimer le compte classe pour en créer un tout nouveau tout beau au moment de la rentrée avec mes nouveaux élèves.

Les élèves choisissaient les comptes à suivre et sélectionnaient les abonnés. Cela me convenait puis je me suis rendu compte que certaines choses me gênaient.

Premièrement, je ne gardais aucune trace des tweets postés les années précédentes et deuxièment, nous partions de 0 abonné.

Souvent les twittclasses sont suivies par les parents, d’autres twittclasses mais aussi par beaucoup d’enseignants qui interagissent avec les élèves. Du coup, tous les ans les mêmes twittclasses, les mêmes enseignants voire les mêmes parents devaient se réabonner à cette nouvelle twittclasse. Il fallait alors un peu de temps à mes élèves pour trouver leur public. Public de lecteurs qui est le grand intérêt d’un compte Twitter de classe. (être lu, interactions, échanges, etc..).

Je viens d’arriver dans une nouvelle école, donc créer un nouveau compte me paraissait judicieux. J’ai choisi, dans un premier temps, de donner à ma twittclasse l’identité de LA classe. Elle s’appelait Les MS de Saint Marc sous le pseudo @MS_StMarc.

Capture d’écran 2015-09-09 à 14.05.41

J’ai décidé de la nommer Classe d’Edouard (j’utilise là mon prénom car je suis actuellement en maternelle et mes élèves m’appellent comme cela. Mais en cas de changement, elle deviendra Classe de Mr Vincent) sous le pseudo @Classe_EV. Je souhaite qu’elle soit le reflet de ce qui se passe dans MA classe, et que peu importe les années, ou les changements de niveau de classe, ce compte me suive le plus longtemps possible (jusqu’à ce que je change d’avis et que je reparte avec un nouveau compte).

Capture d’écran 2016-01-10 à 14.48.43

Vous allez me poser la question des tweets contenant des productions écrites, artistiques et orales de mes élèves. Effectivement, je n’ai qu’une autorisation des parents pour une année scolaire. Mais je souhaite bien garder trace de cette année passée en maternelle. Donc, pour les tweets de cette année, je demanderai aux parents si il est possible de conserver les gazouillis de leur enfant, sinon je les effacerais tout simplement.

Pour les prochaines années, ma demande d’autorisation portera sur une durée plus longue (3 à 5 ans par exemple). Et bien sûr, on ajustera les abonnements et les abonnés pour qu’ils soient adaptés au niveau de la classe. (imaginons un passage de Petite Section vers CM2, il faudrait changer les twittclasses suivies, etc..).

Voilà comment je souhaite travailler avec ma twittclasse sur les prochaines années, et vous ?

A lire un article de Jean-Roch Masson (pionnier des twittclasses) sur le sujet : Twitter d’une année sur l’autre.