Une nouvelle année avec @KlassroomFR

Vous découvrez Klassroom, je vous invite à relire mon article de présentation que j’avais fait l’année dernière (en cliquant ici).

La différence cette année, j’ai supprimé le cahier de liaison au format papier pour obliger toutes les familles à y passer. C’est ce qui avait pêché l’année dernière, seulement la moitié des familles avait rejoint Klassroom.

Et là succès garanti, j’ai réussi à avoir l’ensemble des familles (sauf une malheureusement mais de mauvaise foi, manque de place dans son téléphone, pas envie de supprimer Facebook ou Snapchat pour suivre la scolarité de son enfant).

J’utilisais tout de même une pochette cartonnée en parallèle pour y glisser toutes les feuilles qui demandent à être remplies par les parents.

Le dialogue a été facilité tout au long de l’année, le retour des parents a été exceptionnel. L’application nous rapproche des familles et inversement. Du coup, le rapport change totalement et j’ai bien l’impression que l’implication des familles est plus grande.

Bon, en faisant un bilan avec mon collègue qui utilise aussi l’application mais en version gratuite pour les parents, on constate tout de même que les commentaires et interactions sont moins nombreux qu’avec ma classe qui est premium.

Quoi qu’on en dise, et bien qu’il existe la version gratuite « webapp », les parents qui sont bientôt presque tous équipés de smartphones, préfèrent utiliser un application, au même titre que Facebook ou autre.. On s’en est rendu compte lors du voyage scolaire où là, les parents des deux classes ont profité de la version payante.

Trois familles avaient pris l’option de payer les 1,99€/mois pour avoir toutes les publications et pas seulement la dernière.

D’autant plus qu’avec mon collègue avec qui je suis parti en classe de mer, nous avons créé une classe éphémère juste pour cet événement. Et l’engouement était total. Nous avons même eu des parents, qui ne suivaient pas les classes de l’année, qui nous ont rejoint seulement pour cette semaine.

Nous avons partagé le quotidien des élèves lors de ce séjour. Nous n’avons jamais eu autant de commentaires, de retour, de partage, de like. Les parents ont vécu le voyage de leur enfant. Et nous côté prof, nous avons partagé cela avec une facilité déconcertante.

Je me rappelle encore il y a deux ans, nous étions partis aussi et nous avions choisi d’utiliser un blog pour partager le séjour. Heureusement, avec WordPress, cela est facilité mais la mise en place et le retour des familles n’étaient pas si enthousiasmants qu’avec Klassroom.

Bref, avec les petites nouveautés de l’année prochaine, c’est sur que nous allons continuer. Mais, pour mon collègue, ce sera avec la version premium. Bien que selon Klassroom, 90% des familles utilisent la version gratuite. Le prix est alors de 99€ HT pour une classe (à faire payer par votre coopérative ou par votre établissement).

Il y a tout de même du mieux sur la gratuite, les utilisateurs ne verront plus seulement le dernier post mais tous ceux postés lors des derniers 24 heures.

En ce qui concerne les principales nouveautés :

Possibilité de faire l’appel via l’application et de générer des feuilles d’appel avec les statistiques.

Les prises de rendez-vous entre le prof et les familles sont facilités, le prof peut maintenant en initier un (c’était une grosse demande des utilisateurs).

Enfin un « Yearbook » sera éditable à la fin de l’année et c’était plutôt une demande des parents afin de garder un souvenir de l’année scolaire autre qu’en téléchargeant une par une les photos.

En bémol, je note tout de même l’augmentation de l’abonnement pour les familles qui souhaitent ne passer que par l’application. On passe de 1,99€/mois à 2,99€/mois tout de même.

Par contre Klassboard prend de l’ampleur et sort de son statut « bêta ». Je rappelle que c’est une webapp qui permet de contrôler toutes les classes de l’école, pour un directeur par exemple, en un seul endroit. On peut par exemple, très facilement, diffuser un message à tous les parents de toutes les classes.

Je ne peux que vous inviter à essayer l’application qui est validée pour l’éducation nationale.

Je remercie toute l’équipe de Klassroom pour leur confiance.

À bientôt et bonnes vacances.

L’ENT de la classe avec OneNote

onenote-logo

Cette année avec le retour aux affaires en cycle 3 et le changement de politique d’Evernote, j’ai choisi d’utiliser OneNote comme ENT (Espace Numérique de Travail) de la classe.

Ce que j’aime avec OneNote, c’est les possibilités de mise en page, d’insertion, et la modularité. Ce que j’apprécie également c’est que c’est une solution gratuite et multiplateforme qui ne nécessite pas de compte microsoft pour la consultation.

Ce que j’apprécie moins (comparé à Evernote), c’est l’impossibilité de partager seulement une note.. Quand on partage, c’est le bloc entier sinon rien.. (Mais on me dit que l’option serait bientôt disponible).

Donc concrètement, comme cela se passe dans ma classe.

Mes élèves ont deux OneNote à disposition :

  • Un cahier numérique, qu’il est possible de consulter en classe et à la maison sans modification possible
  • Un cahier de productions/partages qu’il est possible de modifier et d’enrichir en classe et à la maison.

capture-decran-2017-01-07-a-15-01-56

Le cahier numérique de la classe est composé de plusieurs parties :

  • Une présentation qui explique le fonctionnement de la classe (ceintures de compétences / classe inversée / Twictée..). Je vous avoue que cette partie est principalement destinée aux parents d’élèves.
  • Le cahier de liaison qui rassemble les informations importantes de la classe
  • L’agenda
  • Le cahier de leçons où les élèves retrouvent toutes les leçons « enrichies » qui ont été abordées en classe

capture-decran-2017-01-07-a-15-08-45

  • Le bloc dédié à la classe inversée qui regroupe les capsules vidéos de la chaine youtube « Je révise à la maison », une carte mentale et le questionnaire. Ce questionnaire peut être rempli en classe ou à la maison.

capture-decran-2017-01-07-a-15-12-56

  • Les documents ressources avec les référentiels des ceintures de compétences, les diplômes de l’année, les mots pour les dictées et le recueil de poésie.

capture-decran-2017-01-07-a-15-16-22

Le cahier de productions/partages est lui modifiable. Chaque élève peut y stocker des documents, enrichir les leçons avec une carte mentale, une capsule vidéo..

capture-decran-2017-01-07-a-15-23-14

Ici par exemple, l’agenda créé par un élève qui doit maintenant être déplacé dans le bloc non modifiable.

Dans ce bloc OneNote nommé « cahier de leçon (brouillon) », les élèves vont construire les leçons étudiées en classe qui seront ensuite déplacé dans le OneNote non modifiable afin d’éviter les mésaventures.

capture-decran-2017-01-07-a-15-25-42

Ici, un élève a inséré sa carte mentale de vocabulaire. Elle sera ensuite déplacée dans l’autre bloc OneNote.

 

Les blocs OneNote sont créés avec mon compte personnel Microsoft. J’ai également créé un compte Microsoft pour la classe.

Je partage donc de mon compte vers le compte classe. Pour l’instant cela ne pose pas de problème de synchronisation.

Pour la consultation à la maison, les élèves accèdent au bloc OneNote sur la page du blog Je révise à la maison via l’onglet « Espace des élèves » et un mot de passe.

capture-decran-2017-01-07-a-15-31-56

La partie collège de mon établissement utilise Google Classroom donc il se peut qu’à l’avenir je réfléchisse à son utilisation dans ma classe mais pour l’instant OneNote fait très bien l’affaire même si tout n’est pas parfait.

Et vous, quel ENT utilisez-vous dans votre classe ?