Le remue-méninges

business people and social network

Petit retour sur une formation nommée « EPS et atelier philo » dispensée par l’excellente Doriane Roux, formatrice à l’ISFEC Tours-Angers.

Lors de cette journée, nous avons découvert ou redécouvert les concepts de remue-méninges¹ et d’ateliers de philosophie².

Quels sont les objectifs des remue-méninges ?

Il s’agit tout d’abord de compléter la pratique sportive des enfants par des temps de réflexion, d’échanges, d’écoute, de débats pour mettre le corps au service de l’esprit. Ensuite, les rencontres vont permettre aux enfants de se connaître, de connaître l’autre et de se faire reconnaître par autrui, d’avoir un regard avisé sur le monde qui l’entoure.

Quels sont les apports des remue-méninges ?

Ces derniers contribuent à l’appropriation des connaissances (champs lexicaux, précision de la pensée..), au développement de capacités (analyse, expression d’une opinion personnelle..) et à la maitrise d’attitudes (écoute, respect, curiosité..).

Comment se déroulent les remue-méninges ?

Un remue-méninges doit se dérouler sur une vingtaine de minutes et comporte deux phases.

La première phase permet à chaque élève de s’exprimer ou non sur un sujet donné par l’enseignant. C’est le possesseur du bâton de parole ou micro qui peut s’exprimer. Les élèves sont disposés en cercle de manière à ne pas se tourner le dos et se passent le bâton durant 10 minutes.

La seconde phase se déroule également sur une dizaine de minutes et est consacrée à des échanges, à une discussion entre les élèves. L’enseignant lit les notes prises au cours de la première phase ou fait réécouter la bande son (si enregistrement au micro), et les élèves sont invités à réagir si ils le souhaitent. Alors l’enseignant s’interrompt et laisse la discussion s’installer.

Quelles sont les règles à respecter ?

Il y a des règles d’or à respecter qu’il est préférable d’afficher :

– Pour prendre la parole il faudra avoir le bâton de parole (ou le micro).

– Seul celui que l’a est autorisé à parler.

– Il n’y aura ni moquerie, ni critique, sur ce qui est dit.

– Chacun a le droit de s’exprimer librement sans être interrompu.

– Personne n’a le droit de m’interpeller sur ce que je dis à ce moment-là.

– La parole dite est respectée en tant que telle, pour ce qu’elle est : une parole donnée.

Quel est le rôle de l’enseignant ?

L’enseignant assure une présence silencieuse et confiante. Il est dans une posture de non-intervention et ne doit pas avoir d’attente sur les contenus. Il ne doit pas chercher ni à évaluer ni à instrumentaliser la teneur des échanges.

Et les ateliers philo ?

Les ateliers philo sortent du cadre de l’EPS mais ils reprennent les codes du remue-méninges. On ne s’appuie plus sur une situation ou une question en rapport avec des rencontres d’EPS mais par exemple sur des questions rencontrées en classe, sur des oeuvres littéraires prévues ou non à cet effet ou sur des albums de philosophie mais également sur des affiches, des oeuvres d’art..

 

Je vous invite pour terminer à jeter un coup d’oeil à la fiche ci-dessous qui apporte des précisions sur le déroulement et l’organisation des remue-méninges.

Le Remue-méninges

 

¹ L’USEP a créé et développé le protocole du remue-méninges comme moment citoyen donnant encore plus de valeurs aux rencontres sportives.

² Créés par Jacques Lévine, docteur en psychologie, chercheur et psychanalyste, Agnès Pautard, enseignante, et Dominique Sénore, IEN.

Advertisements

Un commentaire sur « Le remue-méninges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s