Découvrir quelques bases de la programmation avec Run Marco [Démo]

Avec Run Marco (disponible sur Android et iOS, mais aussi sur Kindle Fire et Chrome OS) il est possible de faire découvrir les premières bases de la programmation par blocs à vos élèves.

Sur 36 niveaux, l’apprenti programmeur doit faire progresser son personnage sur un chemin comprenant plusieurs obstacles.

La difficulté réside dans le fait d’obtenir les 3 étoiles à chaque étape.

Il est possible de suivre l’avancée de vos élèves sur le site de l’application. Pour cela, rien de plus simple : se créer un compte, créer un code classe puis entrer le prénom de vos élèves. Ainsi chaque élève pourra s’identifier et reprendre sa propre partie.

Sur le site, on apprend que le jeu a été conçu pour des 6-12 ans, que l’application est traduite en 26 langues mais aussi qu’un nouveau monde devrait arriver bientôt.. Malheureusement, l’application (sur iOS) n’a pas été mise à jour depuis presque 1 an..

 

Des applications pour faire coder les élèves

On me demande souvent quelles sont les applications avec lesquelles mes élèves codent. Alors, petit tour d’horizon..

Scratch Junior

Scratch junior pour découvrir la programmation par blocs, plutôt faite pour les élèves de cycle 2 mais mes élèves de CM2 s’y retrouvent tout de même.

Tickle

Tickle pour aller un peu plus loin dans la programmation et pour programmer des drones Parrot. Il est encore possible de l’utiliser avec les Sphéro, Ollie, Dot, Wedo et autre BB-8.

Bien sur, il est possible de coder des personnages comme avec Scratch Junior.

Tynker

Tynker qui est semblable à Tickle mais en anglais. Il permet de programmer des drones Parrot (ce que font mes élèves).

Toujours du codage par blocs. Il est aussi possible de coder des personnages comme avec Scratch Junior.

Voilà pour ce petit tour d’horizon. Je vous présenterai en détails ces applications dans de futurs billets..

Bien débuter avec des drones [Parrot Education]

Capture d’écran 2016-06-23 à 14.16.48

La programmation (ou codage) fait son entrée dans les nouveaux programmes de 2016 (2015 pour la maternelle). De ce fait, vous n’avez plus le choix, il va falloir initier vos élèves.

Pour cela plusieurs possibilités. Des logiciels comme « scratch » le permettent assez aisément mais il est possible d’aller plus loin avec la programmation de petits robots (style beebot) ou de mini-drones.

Intéressons nous aux drones et plus particulièrement aux mini-drones plus adaptés à une utilisation en milieu scolaire.

Allez, on se lance.. Mais avant de commencer, quelques questions s’imposent :
– Quelles compétences transversales je vais pouvoir travailler ?
– Par quelles activités je vais bien pouvoir commencer ?
– Lequel / Lesquels choisir ?

Pour vous permettre de bien débuter, l’équipe d’enseignants réunie sous la bannière « Team Parrot Educators France » vous a concocté un guide de 40 activités pour utiliser des mini-drones en classe de la maternelle au lycée.

Vous retrouverez dans ce guide des activités pour faire découvrir à vos élèves l’usage des mini-drones. Mais aussi des activités triées par thèmes : Géographie, EPS, Français, Sciences, etc..

Sur chaque fiche seront indiqués les niveaux de classe, le matériel nécessaire, les applications indispensables et les compétences travaillées.

img_3157

Je vous laisse télécharger ce dossier (en cliquant sur l’image ci-dessus), pratiquer en classe et j’attends vos retours avec impatience.

La Révolution des drones [Parrot Education]

Depuis quelques mois, de nouvelles bestioles sont apparues au sein de quelques établissements scolaires. Elles sont introduites par des profs d’un genre nouveau, les profs pédagogeeks. Ces derniers estiment qu’avec ce matériel intelligent, il est possible de rendre concrètes plusieurs compétences de mathématiques ou autres..

Dans les nouveaux programmes de 2016, l’apprentissage du code doit se faire par l’algorithmie et la robotique.

Au cycle 2:

  • Réaliser des déplacements dans l’espace et les coder pour qu’un autre élève puisse les reproduire.
  • Produire des représentations d’un espace restreint et s’en servir pour communiquer des positions.
  • Programmer les déplacements d’un robot ou ceux d’un personnage sur un écran.

Au cycle 3:

  • Une initiation à la programmation est faite à l’occasion notamment d’activités de repérage ou de déplacement (programmer les déplacements d’un robot ou ceux d’un personnage sur un écran), ou d’activités géométriques (construction de figures simples ou de figures composées de figures simples).

Pour ce billet, j’ai eu la chance de pouvoir tester un mini-drone PARROT: le Airborne Cargo.

Ce drone peut être piloté directement via une application dédiée (FreeFlight3), mais pour la programmation, ce n’est pas ce qui nous intéresse.

On va donc tout simplement utiliser l’application Tickle. Pourvue d’une interface très simple, elle permet aux élèves de programmer toutes sortes de robots, drones, etc..

tickle-ipad

L’application est comparable à Scratch, l’application de programmation par excellence, mais de petits personnages sur tablette ou PC.

Ici, Scratch Junior sur iOS.

Ici Scratch sur PC.

En classe, en mathématiques, et plus particulièrement en géométrie, on peut par exemple programmer le drone pour qu’il représente des formes géométriques.

Prenons comme figure plane le carré. Il possède 4 cotés égaux et 4 angles droits (90°). Programmons le drone pour qu’il dessine un carré. Cela permet d’aborder une notion différemment. De plus, les compétences des nouveaux programmes listées plus haut sont sollicitées.

Une fois programmé, il suffit d’appuyer sur « play ». Si toutes les caractéristiques de la figure sont respectées, le drone doit dessiner un carré.

Il est possible également d’utiliser ce drone de manière plus ludique. Programmons le, par exemple, pour qu’il réalise un looping.

Attention tout de même, à vous de bien préparer votre séance de programmation car malheureusement, le Airborne Cargo possède une faible autonomie (moins de 20 minutes) et le temps de charge est assez long. Une autre solution, prévoir plusieurs drones 🙂 ou bien des batteries de secours.

Autre facteur intéressant de ce drone, il peut prendre des photos. Mais soyez prudent, la réglementation concernant les drones est très stricte. Renseignez vous bien si vous comptez les utiliser dans des lieux publics.

Nous voilà à la fin de ce petit tour d’horizon du drone Airbone Cargo de Parrot. J’aurai le plaisir, je l’espère, de vous présenter très bientôt d’autres utilisations pédagogiques des drones/robots.

Enfin, vous avez envie de vous lancer dans l’aventure de la programmation de drones ? N’hésitez pas à nous rejoindre sur #DéfiDrones (@defi_drone) et le site defidrone.jimbo.com. Venez partagez vos défis ou relever les nôtres. A très vite.