Evaluer avec Plickers


plickers-responses

On a parfois envie d’évaluer ses élèves très rapidement sur une notion, mais cela est souvent couteux en temps et en matériel.

Je pense bien évidemment aux photocopies mais aussi aux traditionnels levers d’ardoises.

Plickers propose une solution très simple quoiqu’un peu fermée car elle nous oblige à utiliser les QCM.

Je vous rappelle le principe très rapidement : les élèves se voient attribuer une carte qui contient un symbole. En fonction de l’orientation de ce symbole, l’élève va choisir entre 4 réponses possibles : A B C ou D. A l’aide d’un smartphone ou d’une tablette, l’enseignant va scanner les cartes des élèves et tous les résultats s’affichent en direct sur le site via le web.

Prenons un exemple :

capture-decran-2017-01-23-a-20-52-25

L’enseignant prépare ses questions et indique la bonne réponse. Il les affiche ensuite au tableau (TBI ou vidéo-projecteur) puis scanne les réponses des élèves. L’affichage des résultats est en temps réel. On remarque le graphique avec les choix de la classe. En vert le nombre d’élèves qui a bien répondu, en rouge, les mauvais choix.

Mais si on creuse un peu plus dans les résultats, on obtient le détail par élève pour chaque question.

capture-decran-2017-01-23-a-20-53-13

Enfin, et c’est la cerise sur le gâteau, une page affiche un récapitulatif final de toute la classe. On peut alors voir le pourcentage de bonnes réponses par élève et savoir précisément où la ou les erreurs ont été commises.

capture-decran-2017-01-23-a-20-54-07

Voici une façon simple et rapide d’évaluer vos élèves. Les résultats s’affichent en temps réel ce qui permet de rebondir très facilement sur les difficultés observées.

Et vous, comment évaluez vous rapidement vos élèves ?

Book Creator fait le plein de nouveautés

Capture d’écran 2016-03-06 à 15.36.45

L’application indispensable de création de livre numérique vient de recevoir une mise à jour qui la dote de nouvelles fonctionnalités très intéressantes.

Il est maintenant possible de consulter les livres créés directement dans l’application avec le mode lecture. Plus besoin d’exporter en ePub dans iBooks.

Ensuite, la fonction « Me raconter » permet à Siri de lire le livre créé. Tous les textes de votre livre seront lus.

C’est une possibilité que je trouve tout bonnement géniale !!!!!

C’est donc parti pour un petit tour de ces nouveautés en vidéo.

 

S’organiser avec Google Keep [..et non plus Evernote]

maxresdefault

Bon, entre nous, sur le ring, Evernote l’emporte par KO sur Google Keep mais développons un peu..

J’ai été abonné Evernote Premium (40€ l’année) pendant de nombreuses années et j’utilisais en parallèle un compte gratuit pour ma classe, mais le virage pris par l’éléphant vert m’a obligé à regarder ce qui se faisait ailleurs.

Je m’explique, Evernote basic (gratuit) n’autorise maintenant qu’une synchronisation entre 2 appareils seulement et 60Mo de téléchargement par mois.. Autant dire que cette version est pratiquement inutilisable. Il y a maintenant Evernote Plus à 30€/an et Evernote Premium à 60€.

capture-decran-2016-10-02-a-20-55-21

Ne vous méprenez pas, je ne crache pas sur Evernote que j’adore mais vu les tarifs pratiqués et de récents bugs de synchronisation, j’ai décidé de me tourner vers d’autres solutions.

Travaillant avec l’univers Apple (iOS et MacOs), utiliser l’application Notes est un choix naturel, mais malgré ses progrès, l’interface reste austère et je souhaitais vraiment une solution multiplateforme.

Je me suis donc mis à utiliser Google Keep, une alternative simple et efficace mais pas aussi complète qu’Evernote et Notes.

La raison principale ? Il n’est pas possible dans ses notes de sauvegarder des fichiers PDF, docx, pages, etc..

Ses atouts :

  • Pouvoir ajouter des couleurs diverses à ses notes (oui j’aime utiliser des applications dont le design est réussi).
  • Prendre des notes vocales grâce au micro. Tout ce que vous direz sera retranscrit à l’écrit.. Génial.
  • Classer facilement ses notes grâce à des libellés et pouvoir les archiver pour qu’elles n’apparaissent plus sur le panneau d’accueil.
  • L’application est multiplateforme et permet le partage, la coopération sur une ou plusieurs notes.

capture-decran-2016-10-02-a-21-12-34

Pour créer une note, rien de plus simple..

Pour ajouter un libellé, il suffira de saisir le symbole « # ».

capture-decran-2016-10-02-a-21-14-48

capture-decran-2016-10-02-a-21-15-32

On peut ensuite lui attribuer une couleur ainsi que modifier quelques paramètres.

capture-decran-2016-10-02-a-21-19-04

Pour chaque note, il est possible de mettre un rappel ou de la partager à un ou plusieurs collègues pour collaborer.

La synchronisation est ultra rapide (du Google quoi) entre tous vos appareils.

Voici ce que cela donne sur un iPhone par exemple :

img_0013

Pour terminer, soyons clairs.

Mes élèves travaillent avec OneNote. J’organise mon travail avec OneNote.

Le logiciel de Microsoft est pour moi un classeur numérique qui permet d’organiser son travail comme aucune autre plateforme. Mais pour toutes les petites notes du quotidien et autres, je n’apprécie pas OneNote.

Alors, pour le reste, Google Keep est un très bon compagnon et je vais poursuivre mon expérimentation. Bien sûr, comme il ne faut jamais dire jamais, il se peut très bien que dans un futur proche je laisse tomber pour revenir à Evernote. Mais sachez que pour l’instant, la solution proposée par Google me convient (je suis fan des utilitaires Google).

N’hésitez pas à vous en faire une idée par vous même.

A bientôt.

Gérer le niveau sonore de sa classe avec Silent Light

Rendre compte aux élèves du niveau sonore de la classe lors d’activités de groupes ou autre n’est pas aisé.

Alors pourquoi ne pas essayer avec une application.

Silent Light fait office de sonomètre mais ajoute quelques options intéressantes. Mais la principale est celle d’un décompte de points (on gagne et on perd des points).. Reste ensuite à imaginer ce que peuvent symboliser ces points : des minutes de récréation en +/- , des minutes de temps personnel en +/-, etc..

A vous de l’imaginer dans le cadre votre fonctionnement de classe.

Je n’en dis pas plus, je vous laisse lire l’article et voir la vidéo de mon ami Nicolas Olivier.

========= L’article ========

Un grand merci à la team #Edmus et à @edmustech

Utiliser Plickers en classe [exemple concret]

plickers-1-638

Voici un outil parfaitement adapté aux révisions fréquentes de connaissances : Plickers. De plus en plus utilisé dans les salles de classe, il permet de mettre en place rapidement des questions à choix multiples auxquelles les élèves répondent en temps réel et de manière interactive. Un PC, un smartphone, et une liaison WiFi sont les seuls éléments nécessaires.

Pour répondre, les élèves n’utilisent pas de boîtier de vote ou un quelconque appareil, mais un simple code à scanner en carton. Individuel, il est aussitôt reconnu par l’appareil tenu par l’enseignant, et indique selon son orientation la réponse A, B, C ou D. Le choix de l’élève est enregistré, avec possibilité de l’afficher de manière immédiate/différée, individuelle/collective. Les réussites de chacun sont sauvegardées sous forme de pourcentage, et accessibles à tout moment d’un simple clic (une présentation exhaustive est visible sur le site de l’académie de Poitiers)

v4cDO0DY

Les élèves de @CM_lesAulnes avec leurs cartons-réponses

Les usages de ce système sont multiples, comme en témoigne l’adoption par de nombreux collègues du premier et second degré. L’ambition de cet article est de présenter une de ces utilisations dans le cadre d’un travail d’histoire au cycle 3.

1yD8qnrR

Cliquez pour voir le tweet

Dans ma classe, la frise chronologique est un outil de référence précieux. J’ai choisi de la compléter par quelques repères fixes, inspirés de ce document emprunté à Charivari, et légèrement modifié par mes soins. Ces images sont également présentes sur nos fiches d’histoire de l’art ou de musique, par exemple, et servent à recontextualiser les découvertes des élèves.

CjDsT3oWUAAcR2b.jpg-large

J’ai donc isolé ces différentes images pour les intégrer à une série de questions, conçues directement depuis l’application Plickers. Date, événement, période de référence… À chaque fois, une information est manquante, et doit être complétée par les élèves au moyen de leurs cartons-réponses.

Cette activité est extrêmement peu consommatrice de temps : que ce soit par le site ou l’application dédiée, tout est fait pour simplifier la gestion des questions.

  • Conception : à peine quelques minutes pour une série si les images sont déjà prêtes.
  • Choix : dérouler la liste, afficher, cliquer « Add to queue »… Et c’est tout.
  • Saisie des réponses : quasi immédiate, ce qui libère du temps pour l’argumentation quant à la pertinence des choix effectués.
  • Évaluation : le serveur automatise totalement la tâche, en conservant la mémoire des succès passés. Ainsi, pour vérifier l’acquisition de la compétence de repérage chronologique, il suffit de consulter le taux de réussite des élèves sur une période donnée.

Capture d’écran 2016-08-22 à 21.44.23

Feuille de résultats présentée par Plickers

Simple, ce système permet d’instaurer un rituel ludique et rapide pour travailler avec les élèves, sans grande maîtrise technique. Efficace, il est également flexible car permettant d’intégrer de nouveaux événements et/ou repères historiques à volonté. Seul bémol : la fonction de partage des questionnaires n’existe pas encore chez Plickers… régulièrement demandée par les utilisateurs, cette fonction pourrait être implémentée un jour. A suivre ?

Un grand merci à Benjamin Thily pour cet article et un grand bravo à ses élèves.

Présentation d’Adobe Spark Voice – [CLIC 2016]

Dans le cadre d’un atelier de prise en main de l’application Adobe Voice Spark au CLIC (Congrès de la Classe inversée) 2016, j’ai réalisé une petite vidéo présentant les quelques différentes fonctions de ce logiciel de création de capsules.

Présentation d’Explain Everything – [CLIC 2016]

Dans le cadre d’un atelier de prise en main de l’application Explain Everything au CLIC (Congrès de la Classe inversée) 2016, j’ai réalisé une petite vidéo présentant les quelques différentes fonctions de ce tableau blanc interactif.

Créer une BD avec Book Creator

Capture d’écran 2016-03-06 à 15.36.45

Book Creator permet de créer des livres numériques, mais depuis quelques temps, il permet également de créer assez facilement des bandes dessinées. Il entre alors directement en concurrence avec l’excellent Comic Life 3.

CLiOS-Intro-Zoom

Mais revenons à nos moutons. Dans le choix des formats de livres, on peut sélectionner 3 formats pour la bande dessinée (portrait, carré ou paysage).

Une fois passée la page de couverture, à vous de choisir la disposition des cases parmi un large panel. En fonction de vos besoins, pas moins de 21 formes différentes sont proposées.

Dans chaque case, vous avez le choix entre prendre une photo ou alors en insérer une disponible dans votre galerie. Après, différentes formes de texte sont possibles, le format dialogue, le format pensée, le format texte simple ainsi que le format autocollant. (Au contraire de Comic Life 3, le format des bulles est défini, il n’y a pas d’autres choix possibles).

Si vous souhaitez ajouter du texte de la manière la plus simple, 4 formats sont disponibles. Le format légende a ma préférence mais tout dépend de l’effet désiré.

Pour les autocollants, en fonction de vos images, il peut être judicieux d’en ajouter. Surtout que l’application n’est pas avare de modèles.

Il est aussi possible d’insérer des formes à votre bande dessinée.

Et bien évidemment, le menu classique est toujours accessible. Il est bien sur possible d’ajouter les musiques ou les sons (voix) de votre choix à votre BD.

Voilà, votre BD est prête, il ne vous reste plus qu’à l’exporter.

Vous avez remarqué que j’ai inséré un fond de page coloré à ma bande dessinée. Je vous invite à relire mon article « Book Creator, un outil indispensable » qui parle en autres de cette option.

Par ailleurs, je tiens à préciser que cette bande dessinée a été réalisée par mes élèves de moyenne section en « dictée à l’adulte ». J’ai fait le placement des images et textes, mais ce sont eux qui ont choisi la disposition des planches, et eux qui ont enregistré leurs voix sur cette bande dessinée (oui il existe une version parlée de cette BD). J’ai seulement retranscrit leur parole en textes.

Les élèves auront donc une version vidéo, avec textes et voix, disponible sur la chaine Youtube de ma classe. Les parents recevront par mail, une version PDF avec seulement les textes.

Voici la version vidéo puis la version PDF:

Un poisson est un poisson

Création de capsules : retour sur le #CLIC2015

Capture_d_ecran_2015_05_19_a_09.02.53Le premier Congrès national de la classe inversée s’est déroulé le vendredi 3 et samedi 4 juillet à Paris. Un grand merci aux organisateurs pour ces deux jours de partages, d’échanges et de rencontres IRL.

IMG_0902

A cette occasion, Isabelle Bougault (@EdMusicale1), Frédéric Davignon (@freddav), Christophe Le Gouelvouit (@ProfChrismath), Nicolas Oliver (@nicoguitare) et moi-même avons animé un atelier sur la création de capsules.

Notre objectif était de présenter plusieurs outils (logiciels, applications) et même astuces qui permettent à chaque enseignant de pouvoir créer des capsules destinées à leurs élèves dans le cadre de la mise en place d’une classe inversée. Nous avons alors fait un tour d’horizon des différentes plateformes : tablettes (iOS, Android, Windows), ordinateur (Windows, OS X).

Voici un petit listing des différents outils de création présentés lors de ces deux ateliers d’une heure :

Sur iPad

Sur tablette Android

Sur ordinateur Linux, Mac, Windows

Sur ordinateur Mac

Sur ordinateur Windows

En ligne (internet)

Voici le petit dépliant distribué aux participants de l’atelier.

Capture d’écran 2015-07-15 à 15.20.47

Notre objectif de départ comprenait également le souhait de faire créer les participants durant l’atelier et de les accompagner au mieux. Mais la présentation des outils et les réponses aux nombreuses questions ne nous ont pas permis de le faire dans le temps imparti.

Nous avons constaté que la principale demande des participants, après leur avoir présenté les différents logiciels et applications, était de voir « comment on fait ?« . Ils voulaient du concret. Nous espérons donc avoir répondu à toutes leurs attentes.

D’ailleurs, un défi a été lancé : créer leur première capsule et nous l’envoyer ou nous la partager via Twitter ou autres..

Nous avons filmé la plupart des ateliers à l’aide de l’application Périscope. Toutes les vidéos n’ont pu être récupérées mais coup de chance, celle de l’atelier de création de capsules du samedi en fait partie. (Nous nous excusons pour la qualité d’image)

 

Du Stop Motion facilement

photo 1

Cette année, mes élèves ont découvert le Stop Motion.

Pour les non initiés, un petit rappel s’impose. Le Stop Motion est une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles. Concrètement, il faudra pendre une multitude de photos et entre chaque cliché, déplacer légèrement les objets. Ensuite, en les faisant défiler très rapidement (entre 12 et 16 images par seconde), la scène prend vie.

Au début de l’année j’utilisais l’application Animation, mais cette dernière a vite montré ses limites (au niveau des trop nombreux achats in-app). Je me suis donc tourné vers une autre application que mes élèves ont vite adoptée ONF StopMo Studio (2,69€).

C’est une application très ergonomique et très simple qui permet à n’importe qui (enfin surtout à mes élèves) de produire des films d’animation avec une facilité déconcertante. De plus, les productions s’exportent sur Vimeo et autres plateformes d’un seul clic.

Faisons un tour d’horizon très rapide..

Les quelques paramètres permettent de régler le nombre d’images par seconde et de choisir la caméra (avant-arrière). Sans oublier une option bien sympathique, le Time-lapse (effet de ralenti).

photo 2

Du côté des extras, il est possible de personnaliser son film aisément avec du texte, des décors et des effets sonores..

photo 3

Enfin, pour ce qui est de l’audio, quatre pistes différentes peuvent être jouées en simultané.

photo 4

Bref une application indispensable à posséder sur son iPad.

En bonus, voici un petit extrait d’une production d’élèves(le film n’est pas encore terminé et l’audio pas encore inséré).

Film Alexis et Andreas from Edouard Vincent on Vimeo.