Mes 3 applications indispensables pour m’organiser [payantes]

Comme annoncé il y a quelques jours, place à un article un peu plus léger où je vous présente 3 applications qui me permettent d’organiser mon travail d’enseignant, de blogueur et de formateur plus efficacement.

Car organiser son travail n’est pas toujours aisé. Entre le nombre de mails que l’on reçoit, les idées qui nous viennent en pleine journée, les notes de réunions à prendre, et autres tâches.. Je ne vous fais pas un dessin..

Alors place aux applications.

Things 3

Things 3 est une application de tâches très intuitive qui regroupe toutes les caractéristiques que l’on peut attendre d’une telle application. Elle me sert à organiser toute ma vie.

On peut organiser ses tâches par projet. Mettre des rappels, des dates butoirs. Faire des listes de courses et ou de tâches. Faire des sous-tâches dans un projet.. et j’en passe..

Elle fonctionne avec Siri, donc dès que j’ai une idée hop je l’envoie dedans. Cela fonctionne à la manière d’un GTD (cliquez pour en savoir plus). Pareil, j’y envoie directement mais mails pour m’organiser.

Avec « mail to things » hop une idée, un mail à Things et vous la retrouvez dans votre inbox, prête à être classée.

J’y note tout, des livres à lire, des articles à lire, mes projets travaux, tout ce qui concerne le blog, mes formations, mes voyages, etc.. sans lui je suis perdu..

On peut même y glisser un lien vers une note, une note créée avec ma deuxième application indispensable..

Bear

Pourquoi Bear que j’ai découvert il y a quelques semaines et pas une autre ? Tout simplement pour les balises. Bon pas que ça, hein, mais cela y joue beaucoup. Je commence une note, je lui attribue une ou plusieurs balises et hop la note est classée, pas besoin de perdre du temps à faire ses petits dossiers comme la plupart des logiciels de prises de notes.

Comme je vous le disais, il n’y a pas que cela. Elle me permet plusieurs choses que d’autres applications ne font pas. Comme les différents formats d’exportation. Exporter sa note au format PDF est un jeu d’enfant pour un super rendu. Pour les habitués du format « markdown » l’application est compatible.

Aussi, annoter un PDF est simple comme bonjour. Comme y faire un croquis rapide.

J’aime aussi la possibilité d’exporter la note via un lien. Je peux ensuite rattacher ces notes à des tâches créées sur Things 3. Et ça c’est top.

La mise en page est aisée. On peut y rajouter des images, des PDF, et tout autres documents. On fait des listes, des croquis, enfin tout ce qu’il est possible de faire avec une application de prise de notes..

GoodNotes 5

Enfin, avec l’iPad, le plaisir de reprendre des notes manuscrites est revenu. J’ai longtemps utilisé Notability mais GoodNotes 5 est une application vraiment exceptionnelle qui a ma préférence.

On y crée des petits carnets, des notes rapides, comme si on avait un cahier devant nous mais c’est un iPad.
Différentes lignes sont proposées, des couleurs, des icônes. On peut y importer des documents mais surtout ensuite exporter ses prises de notes au format PDF, image ou même les imprimer directement.

Souvent je les envoie au format image dans une note créée dans Bear directement pour y accéder plus rapidement grâce aux balises.

Je ne m’étends par sur cette superbe application. Pour ceux ou celle qui adorent toujours prendre des notes au format manuscrit, c’est l’application qu’il vous faut.

Conclusion

Voici mes 3 applications indispensables du moment. Elles sont disponibles sur iPad, iPhone et Mac. Elles ne sont pas disponibles sur d’autres plateformes malheureusement.. La synchronisation entre les machines est immédiate, c’est un réel plaisir de les utiliser.

C’est mon écosystème, donc peu d’intérêt pour moi de chercher à utiliser des applications multiplateformes. Mais je sais qu’une version web est à l’étude pour chacune des applications présentées.

Parlons enfin du sujet qui fâche, le prix. Cela ne le dérange pas de mettre un peu d’argent dans des applications qui me facilitent la vie. Et je trouve cela normal de payer aussi. Les développeurs, ce sont leur travail. Il faut bien qu’ils se nourrissent et qu’ils puissent continuer à améliorer et suivre le développement de leur application.

Things 3 est la plus chère car il faut l’acheter sur chaque plateforme. 11€ sur iPhone, 22€ sur iPad et 50€ sur Mac.

Bear a choisi le modèle d’abonnement. 16€ pour l’année ou 1,50€/mois. Ce qui n’est pas très coûteux. 1 abonnement pour une utilisation sur toutes les plateformes. Elle peut aussi être utilisée gratuitement mais sans synchronisation entre vos devices.

Enfin GoodNotes 5 coûte 9€ pour iPhone et iPad (un achat) et 9€ à nouveau sur Mac. Je ne l’ai pas sur Mac car je n’en vois pas l’utilité étant donné qu’on ne peut pas écrire à la main sur un ordinateur.

Et vous, quelles sont vos applications favorites pour être productif ?

Pourquoi utiliser une tablette (iPad) à l’école ?

Depuis de nombreuses années, le numérique fait son entrée dans le monde de l’éducation avec plus ou moins de difficultés.. L’équipement, souvent à l’origine des mairies ou des établissements, n’est pas souvent bien reçu par les enseignants qui manquent de formation.

La plupart des enseignants équipés que je rencontre lors de mes formations me posent toujours la même question:

Que puis-je faire avec une tablette ?

Et oui, on met des tablettes dans les mains des profs et des élèves sans les former. On constate même régulièrement que les élèves sont plus à l’aise avec cet outil que les professeurs.

Alors qu’est ce qu’on fait avec une tablette à l’école primaire voire même au collège ?

Qu’est ce qu’une tablette ?

Une tablette c’est :

  • un dictaphone
  • un micro
  • une camera
  • un appareil photo
  • un logiciel de montage vidéo
  • un instrument de musique
  • un logiciel de dessin
  • un logiciel de bureautique
  • une banque d’application inimaginable

Tout cela dans 1 appareil. Qui fait mieux ?

Une fois que l’on est en phase avec cela, on peut réfléchir à ce que l’on va pouvoir faire avec. Je présente souvent des usages en formation mais c’est un tel outil de créativité que seul l’imagination de l’enseignant est la limite.

J’ai listé ici quelques apports d’une tablette à l’école mais il y en a bien d’autres..

Vous le savez, j’ai porté mon choix sur les iPad même si il existe également de nombreuses tablettes Android de qualité. Voici les 4 raisons principales de mon choix:

  • La fiabilité
  • La facilité d’utilisation et de réglages
  • La sécurité
  • La qualité des applications proposées via le store

Produire des ressources

Mes élèves utilisent les iPad principalement pour produire des ressources comme :

  • des cartes mentales
  • des capsules
  • des textes
  • des affichages
  • des présentations

Je vous laisse découvrir les capsules et autres productions sur la chaîne YouTube de ma classe.

Produire des écrits

Ecrire des textes sur ses cahiers pour les faire lire au maître c’est bien, mais si on peut en plus faire quelque chose de plus joli en développant des compétences numériques des programmes et pouvoir être lu par des classes du monde entier.. La différence est là. Et cela change tout. Je n’ai jamais eu autant d’élèves qui s’appliquaient et qui persévéraient dans leur production.

Et oui, il y aura toujours des contres, car vous allez me dire que c’est un peu la carotte, mais arrêtons de se voiler la face, nous savons pertinemment que l’expression écrite n’est pas ce qui passionne la plupart de nos élèves. Donc oui, ce genre de projet déculpe la motivation de la classe.

Créer, s’exprimer et programmer

Les élèves vont pouvoir s’exprimer devant une caméra, s’enregistrer, produire des scénarios, des jeux vidéos, des films en StopMotion, des morceaux de musique.. Comme je le disais plus haut, l’imagination n’a pas de limite.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur la chaine YouTube de ma classe.

Les élèves vont prendre confiance, exprimer leurs sentiments, être eux-mêmes tout en travaillant des compétences essentielles pour leur vie future.

C’est la même chose pour tous les éléments de programmation que les élèves, dès le cycle 2, doivent acquérir.

Je cite ici quelques applications qui permettent de travailler ces compétences, mais il en existe bien d’autres..

Différencier

Pour finir, un des points les plus important et essentiel pour moi dans mon enseignement, c’est la différenciation. Et justement, la tablette permet de faciliter cette mise en place. J’en ai déjà beaucoup parlé sur le blog avec les ceintures de compétences et les parcours.

Mais je ne l’utilise pas seulement pour cela.

Aussi pour préparer et faire faire les dictées, développer l’autonomie (avec par exemple Rallye-Lecture et Matheros), permettre une nouvelle organisation pédagogique (classe flexible) mais aussi évaluer (Plickers et Kahoot), permettre aux élèves de s’entrainer (Défitables, learningapps).

En espérant que cet article vous permettra de vous lancer dans l’utilisation des tablettes en classe ou même vous motivera à doter votre classe.

On se tient au courant.

Les applications des iPad de mes élèves [vidéo]

Aujourd’hui, je vous fais à nouveau entrer dans ma classe et je vous plonge à travers les iPad de ma classe. Je vous montre comment je les ai organisés et quelles applications j’ai choisi d’installer.

Voici la liste des applications présentées:

Je vous dis à très vite pour une nouvelle vidéo.

Un exemple d’utilisation des iPad en ateliers

Aujourd’hui encore, je vous fais entrer dans ma classe. Cette fois-ci, on y découvre mes élèves en action durant les ateliers du mardi matin.

Quelques usages sont présentés, si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter.

 

Astuce pour élève DYS – Office Lens de Microsoft

Aujourd’hui, je vous parle d’une application Microsoft autre que OneNote (tout arrive). Et je vous partage une astuce pour faciliter le travail de lecture d’un élève DYS. Mais je pense également que cela facilitera votre travail, et oui, qui n’a jamais retapé un texte trouvé dans un manuel pour adapter la police d’écriture, la taille ainsi que l’interligne pour un élève présentant des difficultés de déchiffrage.

Avec Office Lens, tout devient un jeu d’enfant et l’élève de cycle 3 sera capable d’effectuer la manipulation seul. Il lui faudra juste un iPad et un casque audio (pour ne pas déranger les autres élèves).

Il y a quand même un petit bémol, comme souvent quand on parle de numérique. Il vous faudra posséder ou créer un compte Microsoft (gratuit). Je vous conseille d’en créer un pour la classe entière. Vous pouvez utiliser l’adresse mail de votre choix.

L’autre limitation concernera les possesseurs d’iPad Pro de plus de 10 pouces ne possédant pas d’abonnement Microsoft 365. Mais je n’ai pas encore vu de classes équipées en iPad Pro (…).

Le défi aujourd’hui : se faire lire un texte issu d’un manuel de lecture et ensuite en modifier l’interligne. C’est parti.

Une fois l’application Office Lens ouverte, il suffit de viser la zone de texte désirée.

L’application reconnaît seule la zone de texte mais la plupart du temps un petit recadrage s’impose.

Ce dernier s’effectue simplement en posant son doigt sur les différents cercles. Puis en validant notre scan, un nouveau menu apparaît.

Plusieurs options s’offrent à nous. Celle qui me plait le plus est l’option « lecteur immersif », malheureusement, je n’arrive pas à la faire fonctionner. L’application rejette mon document en m’informant que mon image ne contient pas de texte..

C’est dommage mais ne baissons pas les bras. Je choisis d’enregistrer mon document au format Word. Et là, la magie de l’OCR ou ROC (reconnaissance optique de caractères) se met à fonctionner.

Il me suffit ensuite de « cliquer » (sic) pour ouvrir mon nouveau fichier Word. La mise en page est respectée et on retrouve même les indications de texte.

Je vérifie ensuite dans les réglages de l’iPad (général-accessibilité) que la fonction parole (énoncer) est activée. Puis je sélectionne tout le texte ou une partie, je choisis « énoncer » dans le menu et c’est parti. Sachez qu’il est possible de régler la vitesse de lecture. Tout n’est pas parfait, la voix est « robotique », les liaisons ne sont pas faites mais les mots sont correctement prononcés.

Les options d’accessibilité sur iPad sont très complètes et je trouve cela dommage que Word ne les utilise pas toutes. Dans Pages, quand Siri lit le texte, la phrase lue est soulignée et le mot lu est en surbrillance. Cela facilite beaucoup le travail de l’élève et lui permet d’associer le son à la graphie.

C’est une manipulation en plus, c’est vrai (3 cliques) mais cela apporte un vrai plus.

Vous avez maintenant votre texte en format Word. Vous pouvez le modifier comme bon vous semble avant de l’imprimer pour l’élève concerné qui en gardera une trace adaptée.

Et voilà pour l’astuce de la journée. En espérant que cela vous sera utile pour aider vos élèves DYS.

Je vous dis à bientôt.

Les applications de mon iPad [fin 2018]

On se retrouve aujourd’hui pour parler productivité avec un iPad. C’est devenu au fil des ans ma machine principale pour travailler, bien plus que mon MacBookPro. D’ailleurs, cet été, je ne suis parti qu’avec mon iPad; je voulais voyager léger. Cela ne m’a pas empêché de préparer ma nouvelle année scolaire, de produire des nouveaux documents et de publier quelques articles.

Je sais qu’on a tous des habitudes sur PC, et que cela n’est pas évident d’en changer. Mais pour la plupart des usages, un iPad est bien suffisant.

Je ne vais pas vous présenter toutes les applications de mon iPad qui sont à ce jour au nombre de 239 (je vous rassure, je ne les utilise pas toutes, elles sont présentes pour des tests ou pour des présentations quand je suis en formation). Je vais vous présenter celles que j’utilise le plus souvent pour être productif et qui me permet de faire de l’iPad ma machine principale.

Ma page principale peut vous paraitre un peu désorganisée mais la plupart des applications sont bien rangées dans des dossiers. Il y a aussi quelques applications personnelles comme celles qui concernent mes finances. Je ne vous détaillerais donc pas chaque dossier, mais plutôt mon dock d’applications où sont placées celles que j’utilise le plus régulièrement.

Alors intéressons nous aux applications du dock.

Pour gérer mes mails j’utilise Gmail qui répond parfaitement à mes besoins. Je peux transférer mes rendez-vous et gérer mon calendrier directement dans l’application Google Agenda qui a ma préférence sur iPad, même si je reste un grand fan de Fantastical (que j’utilise sur iPhone).

Pour gérer mes projets et mes tâches, j’utilise l’excellent Things 3. Il devient vite indispensable tant les possibilités d’organisation sont grandes.

Pour gérer mes notes quotidienne, Evernote est mon choix depuis de nombreuses années. Idem, il est très facile de classer et retrouver toutes ses notes grâce à un système de tags judicieux. J’y stocke des idées pour la classe, des articles, mes compte-rendus de réunion et d’observation, ainsi que les contenus de mes formations. Mes articles du blog y sont également sauvegardés automatiquement via IFTTT.

Ensuite, bien évidemment OneNote que je ne vous présente plus à la vue du nombre d’articles qui lui est consacré sur le blog.

Pour produire des documents j’utilise la suite iWork d’Apple qui se compose de Pages, Keynote et Numbers.

On passe ensuite à l’application Photos, qui comme son nom l’indique permet de gérer ses photos mais pas que, elle gère aussi les vidéos et permet des retouches rapides mais complètes de toutes ses prises de vue.

Twitter pour communiquer et rester informé de l’actualité, c’est une salle des profs géante.

Pour faire des recherches sur internet, mon navigateur préféré reste Chrome, j’y ai mes habitudes et il est réglé comme je le souhaite.

Dans mon dock d’applications, j’ai également un dossier qui regroupe quelques indispensables pour mon quotidien.

Tout d’abord Notability, une application qui me permet de gérer et d’annoter des PDF mais aussi de prendre des notes à la main avec le stylet et de m’initier au sketchnote. Pour aller plus loin j’utilise l’application MyScript Nebo qui permet d’écrire du texte à la main qui est rapidement converti en texte numérique, c’est magique.

PDF Expert me permet de modifier, d’annoter les PDF très aisément. On s’en sert parfois avec mes élèves comme TBI, on l’affiche avec l’Apple TV puis on complète les documents ensemble.

Documents 5 est une alternative à Fichiers sur iOS, avec beaucoup plus de fonctionnalités. Il permet de gérer tous ses documents, que ce soit en local ou ceux présent sur vos différents Cloud (Dropbox, Google Drive, OneDrive, etc..). On peut les gérer avec le doigt avec un glisser-déposer, très intuitif.

J’utilise l’application WordPress pour gérer mes différents blogs et publier des articles, répondre aux commentaires..

Mon établissement utilise Google Education, du coup pour collaborer avec mes collègues la suite Google est indispensable. Outre Drive, on utilise beaucoup Docs (le Word de Google) et Sheets (le Excel de Google).

Enfin, l’application Livres me permet de gérer tous mes ePubs et mes PDF pour une lecture agréable.

On zoome maintenant sur quatre autres applications que j’utilise très très régulièrement. Tout d’abord Klassroom qui est adaptée depuis quelques mois au format de l’iPad, elle me permet de gérer la communication avec les parents des élèves de ma classe, je vous laisse relire mon article de présentation. Ensuite Spark Video que l’on ne présente plus également. Mes élèves l’utilisent bien plus que moi mais j’aime encore l’utiliser pour faire un petite capsule rapide pour expliquer une notion. Même si dorénavant, je préfère utiliser Keynote ou encore Explain Everything.

L’application Dictaphone native de l’iPad est très pratique, j’y enregistre toutes mes dictées et autres à destination de mes élèves.

Enfin Book Creator, que je vous ai déjà présenté sur le blog, un puissant créateur de livres numériques qui a très récemment gagné en fonctionnalités dans le petit affrontement qui l’oppose à Pages.

Pour finir, quelques applications en vrac:

Garage Band, indispensable, je m’en sers pour créer de la musique et les bandes sons de mes vidéos Youtube. Slack pour communiquer dans mes groupes de travail. IFTTT et Raccourcis pour créer des actions automatiques entre les applications et gagner du temps. Canva pour créer des infographies et des affichages. Padlet pour créer des murs de ressources. LumaFusion, Quik et iMovie pour faire des montages vidéos simplement. MirageMake ou HP Reveal pour produire des ressources en réalité augmentée. Enfin Inspiration ou MindNode pour organiser ses idées en carte mentale.

J’espère que ce rapide tour d’horizon vous fera réagir dans les commentaires. N’hésitez pas à me partager vos applications favorites pour votre productivité.

Bon dimanche.

 

iMindMap Kids – App idéale pour vos élèves

En ce mercredi de veille de rentrée, je vous présente une application iOS de cartes mentales idéale pour vos iPad de classe.

Elle a la grande qualité d’être gratuite et de rassembler tout ce que l’on peut demander à ce genre d’application: ajout de photos, dessins, partage, export, bibliothèque.. et j’en passe.

Pout télécharger l’application c’est ici – iMindMap Kids

Un grand merci à @lalaaimesaclasse

Je vous laisse avec cette courte présentation vidéo.

« C’est son histoire » ou donner du sens à la liaison CM2-6e

J’ai la chance dans mon établissement (école-collège) d’avoir une super prof d’arts plastiques. Une super prof qui en dépit de nos difficultés à mettre en place un véritable lien de cycle 3 passe outre et nous permet d’envisager un projet de cycle.

Mes élèves ont donc pu se rendre plusieurs fois travailler avec une classe de sixième sur le projet « c’est son histoire ».

B. Nazarenko est partie de l’oeuvre de Duchamp « Fontaine » et du livre de F.Clément « magasin zinzin » pour réfléchir à la problématique suivante : Comment un objet peut-il être présenté ?

Nous avons donc ensuite donné aux élèves la consigne suivante : Vous détenez un objet extraordinaire d’apparence banal. Son histoire est tout autre. Vous nous le présenterez et chercherez à le mettre en valeur. Sans intervenir ou presque sur un objet du quotidien, vous lui inventerez une histoire, un titre afin que celui-ci sorte de l’anonymat pour devenir un objet extraordinaire.

Les élèves devaient pour cette première séance apporter un objet et travailler en binôme (un CM2 et un 6e).

Nous avons ensuite chacun repris le projet respectivement dans nos classes puis lors d’une deuxième séance les élèves ont pu présenter leur oeuvre.

Pour donner un peu de design à nos productions artistiques nous avons tapé et mis en forme les histoires avec Spark Post, pris en photo les objets extraordinaires puis créé un livre avec BookCreator.

Un super projet qui a ravi les élèves et qui a donc allié production, imagination et numérique.

Un grand bravo pour cette superbe exposition et un grand grand merci à B.Nazarenko pour cette idée.

Et voici les productions des élèves de CM2.

À la découverte de TOPLA [une nouvelle application d’activités manuelles]

 

J’ai été contacté il y a quelques mois par une équipe de jeunes développeurs pour tester une nouvelle application exclusivement réservée aux appareils iOS (iPhone et iPad). Le concept : une banque d’activités manuelles en autonomie pour des élèves de cycle 3 (même si le descriptif indique que les activités sont conçues pour des enfants âgés de 4 à 10 ans). Cette application sort un peu de l’ordinaire car elle ne propose pas d’activité numérique. On a pour habitude de retrouver ce genre de ressources au format papier.

 

Voici le descriptif officiel :

Topla permet à vos enfants d’apprendre et d’explorer le monde à leur manière : en créant de leurs propres mains et en s’amusant ! Et si la meilleure façon d’apprendre était par le jeu ? Apprendre sans s’en rendre compte, apprendre en faisant des activités créatives, apprendre avec Topla !

La première app éducative qui permet de passer un moment intelligent et amusant au delà des écrans !

Avec l’application Topla pour les 4-10 ans, trouvez parmi des centaines de jeux et projets créatifs l’activité qui permettra à votre enfant de découvrir d’une autre façon ce qu’il voit à l’école.

Parce que chacun a sa façon d’apprendre, Topla permet à vos enfants d’apprendre de la meilleure manière possible.

Comment fonctionne cette application ?

– Sélectionnez un univers à explorer : Les Formes, les Nombres, les Éléments, la vie et de nombreux autres !

– Trouvez l’activité que vous souhaitez réaliser, seul ou à plusieurs.

– Vous verrez, au cours de l’activité, les notions fondamentales deviendront évidentes et beaucoup plus faciles !

– Bravo, vous avez fini l’activité ; vous accédez désormais à de nouvelles activités et de nouveaux univers se sont débloqués.

C’est prouvé !

Apprendre par la pratique, c’est plus ludique… et surtout : ça marche ! En effet, on dit que l’on retient 90% de ce que l’on fait contre seulement 10% de ce que l’on lit. Mettez la main à la pâte!

Notre fierté à nous !

Plus de 15000 parents font partie de la communauté Topla et ont déjà réalisé des activités conçues par nos experts de l’enfance.

Topla, c’est aussi de nombreux partenariats et une reconnaissance de la part du Ministère de l’Éducation.

 À vos marques, prêts, créez !

Une élève qui a terminé une acivité

Pour commencer, parlons de choses qui fâchent: la version gratuite ne contient que trop peu d’activités.. Il vous faudra ensuite passer par un abonnement mensuel (4,99€) ou annuel (34,99€). Heureusement, il est possible d’utiliser un compte sur plusieurs iPad ! Nous sommes sauvés !

Plusieurs domaines sont déjà disponibles, d’autres arriveront plus tard. Je suis tout de même curieux de voir ce que les développeurs vont proposer comme activités en lien avec l’histoire et la géographie.

 

Je n’ai pu seulement faire tester que quelques activités à mes élèves mais j’ai également parcouru l’ensemble de l’application. La première remarque qui me vient à l’esprit est qu’il sera nécessaire d’avoir une grosse quantité de matériel pour pouvoir réaliser la plupart des défis. Surtout pour les thèmes de sciences.

 

Par manque de matériel justement, j’ai donc fait réaliser à mes élèves des activités de pliage en lien avec les quadrilatères et les triangles. Pour cela, il ne suffisait que d’être pourvu de feuilles et de colle.

 

 

Travaillant en atelier, mes élèves étaient en autonomie (ma classe est disposée en 6 îlots de 5 élèves). Et je peux vous dire qu’ils ont adoré. Pour eux, c’est s’amuser; pour moi, c’est faire de la géométrie sans s’en rendre compte..

 

La plupart des activités se terminent pas un petit test de connaissances (2/3 questions).

 Ces activités manuelles sont dans l’ensemble bien faites et peuvent aider à la mise en place en classe d’ateliers de manipulation.

 Je vous invite à la tester par vous même avec vos élèves ou avec vos enfants – TOPLA by Topla

Un bouton virtuel multifonctions [Fonctions d’accessibilité d’iOS]

Bonjour à tous, troisième vidéo de ma série consacrée aux différentes fonctions d’accessibilité d’iOS. Aujourd’hui, une astuce bien pratique appelée « AssistiveTouch » qui permet d’afficher un bouton virtuel multifonctions sur l’écran.