Mon espace de classe

Nous voilà à quelques jours de la rentrée, et comme la plupart de mes collègues je suis allé faire un tour dans ma classe. Dans un premier temps pour la mesurer et ainsi pouvoir me projeter dans un plan de classe à l’aide de la solution gratuite en ligne Kozikaza (merci aux collègues de twitter pour la découverte de ce site).

Cette année je vais avoir 31 élèves dont 2 Ulis que je n’aurais pas toute la journée. Aussi, j’ai décidé cette année de ne plus utiliser les casiers sous les tables qui souffrent beaucoup. J’ai pu obtenir un meuble de 30 cases afin de déporter les affaires des élèves et ainsi permettre une meilleure circulation entre les tables. L’élève ne possède pas sa table, il changera de place régulièrement en fonction des activités de classe et des différents travaux de groupe.

J’ai donc pu imaginer des pôles. L’espace tableau blanc, l’espace TBI, l’espace partage de connaissance, l’espace autonomie et l’espace de remédiation. Pas besoin de détailler ces pôles, les dénominations sont assez explicites.

On m’a tout de même demandé comment se disposaient les élèves lors des temps communs. Effectivement, même si ils sont très rares, il existe des petits temps en groupe classe. Je pense notamment à l’histoire et à la géographie. Eh ben les élèves pourront tourner leur chaise, se mettre à l’aise même si j’aime bien me promener dans la classe et que la plupart des documents sont projetés sur le TBI. Aussi, pour la copie des leçons, pas besoin d’être orienter vers le TBI car elles sont rarement copiées en groupe classe et dans ce cas là il y a les traces écrites sur les iPad de la classe ainsi que dans des porte-vues disponibles dans le meuble ressources.

Je garde encore mon bureau cette année que j’aurais bien remplacé par une table mais on manque un peu de mobilier dans l’école avec des classes bien remplies et une liste d’attente qui ne désemplit pas..

Voilà donc pour mes réflexions sur l’espace de ma classe. Nous allons tester cela en espérant que les élèves adhérent. Après je suis sur que cet espace évoluera et que les pôles changeront au cours de l’année. Mais ça, ce sera pour un nouveau billet.

Bonne rentrée et on se retrouve en fin de semaine pour le partage de mon emploi du temps (sur 4 jours).

Des parcours pour les ceintures de compétences – Bosser l’été (3)

Je pratique l’évaluation avec les ceintures de compétences depuis maintenant 3 ans, et je fais le constat que malgré toute la différenciation que cela apporte, il est possible d’aller encore plus loin.

Et pour aller plus loin, je souhaite mettre en place des parcours pour chaque compétence. C’est encore en phase de beta et je ferai un billet plus détaillé après le premier trimestre. En tout cas cela devrait ressembler à ça :

L’élève choisit la compétence qu’il souhaite travailler et valider. Il commence par le parcours 1. En cas de réussite à l’essai de validation, c’est terminé. En cas d’échec, il passe au parcours 2, et ainsi de suite.

Plusieurs idées me viennent en tête pour que l’élève coche lui même ce qu’il a fait. Je détaillerai cela dans le billet de décembre (ou bien avant si cela fonctionne bien).

Du coup, j’ai modifié mon PDT

Je prévois dans ce PDT, des compétences bonus sans parcours. Et oui, il arrive que l’élève qui se connait bien me dise: « -Monsieur, cette compétence je la maitrise déjà ». Ces cases sont donc faites pour cela. C’est une nouvelle source de motivation. Bien sur, en cas d’échec, la compétence repassera par la case parcours..

Voilà pour ce court billet, je vous en ferai un bien plus long fin novembre – début décembre avec un cheminement plus précis mais aussi mes premiers retours.

Des progressions/programmations pour le CM2 [Rappel] – Bosser l’été (2)

En ces temps de préparation pour l’année prochaine, quoi de mieux qu’un petit rappel de mes progressions/programmations pour le CM2 en accord avec les nouveaux programmes de 2016.

A savoir que je change toute ma progression de Sciences car je ne m’appuierai plus sur « Les cahiers de la Luciole » mais « MDI Sciences » (je remercie une maman d’élève au passage..). Cette nouvelle progression fera l’objet d’un futur article..

Alors pour rappel:

Maths et Français

Géographie, Histoire et Sciences

Un exemple d’emploi du temps

 

L’ENT de la classe avec OneNote

onenote-logo

Cette année avec le retour aux affaires en cycle 3 et le changement de politique d’Evernote, j’ai choisi d’utiliser OneNote comme ENT (Espace Numérique de Travail) de la classe.

Ce que j’aime avec OneNote, c’est les possibilités de mise en page, d’insertion, et la modularité. Ce que j’apprécie également c’est que c’est une solution gratuite et multiplateforme qui ne nécessite pas de compte microsoft pour la consultation.

Ce que j’apprécie moins (comparé à Evernote), c’est l’impossibilité de partager seulement une note.. Quand on partage, c’est le bloc entier sinon rien.. (Mais on me dit que l’option serait bientôt disponible).

Donc concrètement, comme cela se passe dans ma classe.

Mes élèves ont deux OneNote à disposition :

  • Un cahier numérique, qu’il est possible de consulter en classe et à la maison sans modification possible
  • Un cahier de productions/partages qu’il est possible de modifier et d’enrichir en classe et à la maison.

capture-decran-2017-01-07-a-15-01-56

Le cahier numérique de la classe est composé de plusieurs parties :

  • Une présentation qui explique le fonctionnement de la classe (ceintures de compétences / classe inversée / Twictée..). Je vous avoue que cette partie est principalement destinée aux parents d’élèves.
  • Le cahier de liaison qui rassemble les informations importantes de la classe
  • L’agenda
  • Le cahier de leçons où les élèves retrouvent toutes les leçons « enrichies » qui ont été abordées en classe

capture-decran-2017-01-07-a-15-08-45

  • Le bloc dédié à la classe inversée qui regroupe les capsules vidéos de la chaine youtube « Je révise à la maison », une carte mentale et le questionnaire. Ce questionnaire peut être rempli en classe ou à la maison.

capture-decran-2017-01-07-a-15-12-56

  • Les documents ressources avec les référentiels des ceintures de compétences, les diplômes de l’année, les mots pour les dictées et le recueil de poésie.

capture-decran-2017-01-07-a-15-16-22

Le cahier de productions/partages est lui modifiable. Chaque élève peut y stocker des documents, enrichir les leçons avec une carte mentale, une capsule vidéo..

capture-decran-2017-01-07-a-15-23-14

Ici par exemple, l’agenda créé par un élève qui doit maintenant être déplacé dans le bloc non modifiable.

Dans ce bloc OneNote nommé « cahier de leçon (brouillon) », les élèves vont construire les leçons étudiées en classe qui seront ensuite déplacé dans le OneNote non modifiable afin d’éviter les mésaventures.

capture-decran-2017-01-07-a-15-25-42

Ici, un élève a inséré sa carte mentale de vocabulaire. Elle sera ensuite déplacée dans l’autre bloc OneNote.

 

Les blocs OneNote sont créés avec mon compte personnel Microsoft. J’ai également créé un compte Microsoft pour la classe.

Je partage donc de mon compte vers le compte classe. Pour l’instant cela ne pose pas de problème de synchronisation.

Pour la consultation à la maison, les élèves accèdent au bloc OneNote sur la page du blog Je révise à la maison via l’onglet « Espace des élèves » et un mot de passe.

capture-decran-2017-01-07-a-15-31-56

La partie collège de mon établissement utilise Google Classroom donc il se peut qu’à l’avenir je réfléchisse à son utilisation dans ma classe mais pour l’instant OneNote fait très bien l’affaire même si tout n’est pas parfait.

Et vous, quel ENT utilisez-vous dans votre classe ?

Les ceintures de compétences dans les classes de la team @c2cedu [vidéo]

Et c’est parti pour une nouvelle vidéo qui présente le dispositif des ceintures de compétences dans les différentes classes des enseignants qui composent la team @c2cedu.

Montage réalisé par François Lamoureux et texte de description par Séverine Haudebourg.

Les ceintures de compétences sont un aspect parmi bien d’autres de la pédagogie institutionnelle, et peuvent être comprises comme un dispositif d’évaluation organisé par paliers de compétences. Leur maîtrise est représentée par une gradation de couleurs, comme au judo. Cet outil permet de mettre en place au sein de la classe une évaluation continue par compétences (allant des plus simples aux plus complexes), une différenciation réelle dans les apprentissages et les rythmes d’acquisition, une autonomie des élèves, une prise de parole et des échanges coopératifs entre pairs.

Elaboré par Fernand Oury dans les années 1970, ce dispositif devait être repensé pour s’adapter à notre temps et aux élèves dont nous avons la charge aujourd’hui. C’est dans cette démarche que l’intégration d’outils numériques s’est imposée naturellement : l’utilisation d’ordinateurs, d’appareils photographiques numériques, de tableaux interactifs et, plus récemment, de tablettes tactiles et autres réseaux sociaux comme Twitter.

Dans un fonctionnement de classe en ceintures de compétences, le numérique est un outil parmi d’autres (au même titre qu’une feuille ou un crayon), mais pas tout à fait comme un autre puisqu’il ouvre sur un monde de possibles… L’élève, responsabilisé dans son parcours d’apprentissage et dans son travail, n’hésite plus à agir pour garder une trace photographique ou sonore de ses productions, à choisir et aller chercher les supports nécessaires pour une activité, à demander de l’aide à l’un de ses camarades, à communiquer avec les autres sur ses découvertes au sein de son groupe comme sur Internet avec le blog ou la twittclasse.
La classe est un lieu de vie, d’échanges, de questionnements, de recherches, de repères et de sécurité. Dans cet esprit, le numérique est un outil facilitateur d’apprentissages et de communication, s’adaptant aux possibilités de chacun.
En effet, les enfants les plus jeunes comprendront l’utilité de photographier leurs réussites (permettant une valorisation et une validation de leurs acquis), ou encore de la liberté de choix dans les phases d’entraînements et d’activités liées au plan de travail (applications et logiciels éducatifs, recours aux Q-R codes, …). Les plus grands, eux, sauront utiliser également les outils numériques pour gagner davantage en autonomie : impression de fiches de travail, réalisation de capsules vidéo pour présenter une leçon à ses camarades, validation de ses compétences avec des applications interactives, communication aux familles des avancées et des bilans d’acquisition, etc. Le numérique dans les ceintures de compétences favorise bien les parcours individuels et les démarches d’évaluation positive et bienveillante préconisées par les instructions officielles.

Si le numérique a pleinement sa place et son utilité à l’école, il en est de même hors la classe ! Convaincue par les pédagogies innovantes et le travail collaboratif, notre association a réuni une trentaine d’enseignants autour d’un projet un peu ambitieux : élaborer des référentiels de ceintures de compétences allant de la maternelle au CM2 (voire début collège). Ce travail s’est effectué à distance -les enseignants étant répartis sur toute la France et même hors frontières-, en utilisant des outils ou réseaux sociaux tels que Twitter ou Slack, et des plateformes de travail comme OneNote. Des équipes de cycles ont été constituées et les nouveaux programmes intégrés. Ce travail collaboratif a permis la diffusion de ces référentiels sur le blog nosceintures2competences.org en août dernier.

Mon emploi du temps pour cette année (2016-2017)

Après l’avoir modifié au moins un millier de fois, voici une version que j’espère définitive de mon emploi du temps (je pense toutefois le faire évoluer en fin d’année pour respecter les 3 heures quotidiennes d’EPS..).

A vos commentaires.

emploi-du-temps-cm2

Nos ceintures de compétences [Partage des référentiels]

Capture d’écran 2016-08-19 à 14.33.24

Vous le savez surement déjà, mais nous sommes pas moins d’une trentaine d’enseignants à travailler depuis plusieurs années sur un outils indispensables à nos classes : les ceintures de compétences. En cette année de nouveaux programmes, nous avons décidé de vous partager la version V3 de notre travail (du moins, les référentiels).

N’hésitez pas à visiter le compte twitter de notre collectif : @c2cEdu

Et voici l’adresse du blog, où vous trouverez des articles et ces fameux référentiels à télécharger.

nosceintures2competences.org

Merci à tous et bonne lecture.

Demandez le programme – 2e partie [Géo,Hist,Sciences]

programme

Revoilà la suite des mes programmations pour l’année prochaine. Cette année, je travaille avec les bouquins des Editions Hatier (je n’ai pas de parts chez eux rassurez-vous). Pour l’histoire et la géographie, ce seront les livres « collection Magellan »; version nouveaux programmes 2016. Pour les sciences, ce sera « les cahiers de la Luciole » (comme mes collègues de CM1 travaillent avec, j’ai accepté de les reprendre car ils sont très bien faits, et cela assure une continuité au sein de l’école. Mais ce sera la dernière année, après nous partirons sur une version plus adaptée aux nouveaux programmes).

Alors voici mes programmations..

Programmation histoire CM2

Cliquer pour afficher la version PDF

Programmation Sciences CM2

Cliquer pour afficher la version PDF

Programmation Géographie CM2

Cliquer pour afficher la version PDF

Demandez le programme !!! [Maths et Français]

programme

Les voici, les voilà, mes programmations en Français et en Mathématiques pour mes futurs élèves de CM2.

Cliquez sur l'image pour voir apparaitre la version PDF

Cliquez sur l’image pour voir apparaitre la version PDF

Cliquez sur l'image pour voir apparaitre la version PDF

Cliquez sur l’image pour voir apparaitre la version PDF

Mes autres programmations suivront bientôt, à très vite..

Premier bilan

cc12

Après deux mois de classe, il me parait intéressant de faire un petit bilan sur les gros changements que j’ai mis en place dans ma classe. Le nouveau système de poésie, les PDT (ceintures) ainsi que la classe inversée.

Les poésies en autonomie

Rappel : Les élèves piochent dans un recueil les poésies qu’ils souhaitent réciter. Ces dernières sont réparties en dix niveaux de difficulté. Ensuite, les élèves peuvent s’inscrire pour réciter leur poésie; ils doivent au minimum en faire dix dans l’année, soit deux par période.

Et ben..quel bonheur !!! Observer mes élèves gérer leur planning de poésie, la copie, l’illustration, sans éprouver le besoin de me solliciter est un véritable plaisir. Au moment où j’écris cet article, certains élèves ont déjà récité quatre poèmes. Bien sur, pour les élèves les moins autonomes, j’essaie de les guider dans leur choix afin qu’ils soient toujours en réussite.
De plus, le choix de ne faire réciter que 12 élèves par semaine me paraît plutôt judicieux. Enfin, pour mes oreilles, quelle joie d’entendre une diversité dans les récitations et pas 30 fois la même poésie.

Bilan : Que du positif à retenir !!!!!

Les plans de travail (ceintures)

Rappel : Les élèves notent dans leur PDT les items des différentes ceintures qu’ils souhaitent passer (voir ici)

En période 1, j’ai tenu la main de mes élèves en leur indiquant quoi noter dans leur PDT. Depuis la rentrée de novembre, je les laisse choisir (bien sûr, certains ont besoin de mon aide et j’ai la chance d’avoir des élèves qui n’hésitent pas à me solliciter..). La plupart des élèves se sont aperçus qu’ils voulaient en faire trop et que s’organiser pour compléter son PDT n’était pas si simple que cela. Depuis 2-3 semaines, l’équilibre commence à être trouvé par l’ensemble de la classe.

De plus, les élèves sont vraiment motivés. Obtenir des ceintures est vraiment moteur; l’inverse également. Les voir sauter de joie me donne autant de satisfaction que de les voir s’entraîner, réviser, se préparer pour l’essai 2 ou l’essai 3 quand les précédents furent un échec.

Les parents s’impliquent également énormément et me remercient beaucoup pour les exercices supplémentaires que je mets à disposition dans l’espace numérique de la classe (Evernote). Du coup, je n’ai presque plus besoin de donner des devoirs, ces derniers s’imposent d’eux mêmes en fonction du PDT de chaque élève. C’est une surprise et je ne m’y attendais pas,je l’avais espéré mais cela me paraissait un peu tôt. C’est donc une réussite, et je garde cela dans une coin de ma tête pour le faire évoluer l’année prochaine.

Bilan : Encore que du positif !!!!!

La classe inversée

Rappel : Le carnet « classe inversée », dans l’espace numérique de la classe, contient pour chaque leçon de l’année : une capsule, un questionnaire, des exercices supplémentaires et bientôt une trace écrite et/ou carte mentale. Une semaine avant d’aborder une notion en classe, j’invite les élèves à visionner la capsule et à répondre au questionnaire afin de constituer des groupes de besoin. (plus de détail ici)

C’est le bilan le plus mitigé de cet article pour plusieurs raisons.

La première, c’est que tous les élèves ne répondent pas aux questionnaires (oubli, impossibilité à la maison, pas de tablettes/ordis disponibles en classe..). Ce qui m’oblige alors à bricoler des groupes qui ne reflètent pas forcément la réalité.

La deuxième, c’est que parfois (souvent), les parents aident leur enfant, ce qui fausse les réponses et donc ma constitution de groupes.

La troisième, c’est que j’ai pensé tout laisser tomber, car cela me prend beaucoup de temps, et je suis d’une nature impatiente, j’ai envie que tout fonctionne sans délai. Comme ce n’est pas le cas, je me pose des questions. Peut être que mes élèves ont besoin que je m’investisse dans autre chose ? Ou peut être qu’ils ont besoin d’un environnement de classe dit « plus classique » ?

Malgré tout, il y a du positif à retenir, les enfants apprécient mes capsules, et les visionnent régulièrement que ce soit en classe ou à la maison. Pas seulement avant, mais aussi pendant, et encore plus après. Et c’est encore une grande satisfaction.

Enfin, les groupes fonctionnent bien (quand je peux les faire correctement). Les élèves produisent, réfléchissent, collaborent et progresse à leur rythme, et cela me fait oublier tous les désagréments énumérés plus haut.

Bilan : du positif et du négatif

Bilan général

Je suis très heureux de ma nouvelle façon de faire fonctionner la classe. J’ai très envie de continuer même si tout n’est pas parfait. Les élèves adhèrent même si pour certains, il a fallu un petit temps d’adaptation. Les parents aussi ont eu besoin de ce temps là, et pour certains (ceux qui ont des enfants au collège) l’absence de notes est déroutante. Mes collègues regardent cela de très loin..

Mais je me sens en phase avec mes convictions et après 6 ans de CM, j’ai l’impression de tout recommencer, que tout est nouveau, et cela me donne une pêche incroyable !!!!!!!!!!